Archive annuelle 2020

ParAmbre Luczynski

Participez à la protection des chauves-souris !

Cher·es ami·es et adhérent·es,

Nous avons récemment lancé une campagne de financement participatif pour le projet d’acquisition et de gestion de la Grotte de l’Espiougue !

En quoi consiste ce projet ?

Acquérir la Grotte de l’Espiougue, située à Esplas de Sérou, abritant une importante colonie de Rhinolophes euryales et Minioptères de Schreibers, ces deux espèces étant des chauves-souris cavernicoles considérées menacées au niveau national ou européen ! Cette grotte abrite également l’unique localité connue de Niphargus vandeli, amphipode de la famille des crustacés. 

Grace à votre soutien, nous avons atteint l’objectif des 8000€ en moins de 10 jours !!

L’acquisition de la grotte ainsi que la gestion du site sont donc assurées !

MERCI à vous toutes et tous qui avaient contribué à ce projet ! Et merci à France 3 Occitanie pour son super article qui nous a aidé à booster notre campagne (https://france3-regions.francetvinfo.fr/…/financez…)

Les dons supplémentaires nous permettent une meilleure gestion d’autres grottes à enjeux forts de protection en Ariège :

– A 11000 euros, nous mettrons en place des panneaux d’information et de sensibilisation devant les grottes de Mérigon et l’Herm, cette dernière étant classée à enjeu international de protection ;

– A 20000 euros, vos dons participeront à la protection physique de la grotte de l’Herm et au delà à d’autres actions inscrites dans notre stratégie conservatoire en faveur des grottes et de leurs écosystèmes. 

Pour en savoir plus sur le projet et nous soutenir cliquez ici. Vous pouvez nous suivre sur nos réseaux Facebook et Youtube et en lisant notre Newsletter mensuelle !  

Toute l’équipe de l’ANA-CEN Ariège vous remercie infiniment pour votre soutien et vous souhaite de belles fêtes de fin d’années ! 

A très bientôt.

ParCarole Herscovici

Restauration de mare à Lézat sur Lèze

“Le 18 novembre, une pelle mécanique creusait la propriété de Trille Neuf à Lézat sur Lèze. « C’est une opération de restauration des mares, explique Stéphane GROCHOWSKI, Directeur technique de l’ANA-CEN Ariège. Comme elles ne sont plus utilisées pour l’abreuvement du bétail, elles se comblent et il est nécessaire de les curer pour maintenir les milieux ouverts et favoriser ainsi la biodiversité ». Les élus de la vallée de la Lèze sont venus visiter le chantier après avoir mis en relation les propriétaires des mares avec l’ANA-CEN Ariège. « C’est en effet une opération intéressante de restauration des milieux aquatiques qui permet de maintenir notre patrimoine rural menacé par la disparition de l’élevage », commente Francis BOY, Vice-président du SMIVAL en charge du patrimoine naturel et des usages des rivières. L’opération se poursuit et les propriétaires de mares de la vallée peuvent encore contacter l’ANA-CEN Ariège 05 61 65 80 54 ou le SMIVAL 05 61 87 38 49 pour intégrer ce programme gratuit de curage des mares.” Thomas Breinig, Directeur du SMIVAL *

* Syndicat Mixte de la Vallée de la Lèze :  créé en 2003 par les élus de la vallée pour répondre au problème des inondations, le SMIVAL intervient à l’échelle cohérente du bassin versant de la Lèze. Il réunit 24 communes réparties dans 5 Établissements Publics de Coopération Intercommunale à Fiscalité Propre (EPCI FP) sur les 2 départements de l’Ariège et de la Haute Garonne.

ParAmbre Luczynski

Défi naturaliste pour Halloween !

” D’octobre à mars, venu le froid de l’hiver, dans les orbites d’un vieux cadavre, saurez-vous trouver la « mouche à tête de citrouille », Thyreophora cynophila ?
L’extinction d’espèces est un signal funeste. Pour autant, il arrive que des espèces considérées éteintes “ressuscitent”. C’est le cas de la mouche à tête orange, Thyreophora cynophila. Cette mouche qui ne vole qu’en hiver autour des gros cadavres a disparu pendant plus d’un siècle et demi des registres entomologiques avant d’être redécouverte en Espagne (1) puis en France (2) .
Les observations produites l’an dernier grâce à Faune France et d’autres réseaux d’observateurs confirment qu’elle est encore présente dans les Pyrénées (3) . Son aire de répartition est-elle réduite à ce massif ou est-elle présente aussi dans le Massif central, les Alpes, les Vosges, le Jura voir ailleurs ? Votre attention de naturaliste, randonneur, éleveur,
chasseur, forestier peut répondre à cette question. Cet hiver, si vous trouvez une carcasse, examinez la et photographiez les mouches pour parvenir votre observation à laurent.pelozuelo@univ-tlse3.fr
Action de l’inventaire national du patrimoine naturel soutenue par l’UMS Patrimoine Naturel Office Français de la Biodiversité, Centre National de la Recherche Scientifique, Muséum National d’Histoire Naturelle.”


(1) Martin-Vega et al. 2010. Back from the dead: T. cynophila ‘globally extinct’ fugitive in Spain. Systematic Entomology. Carles-Tolrá et al. T. cynophila collected in Spain 160 years after it was thought to be extinct. (2)
Leal et al. 2020. Back from the dead II: T. cynophila resurfaces in France after a 183-year-long absence. Annales de la Société Entomologique de France. (3) Azemar et al. 2020. Breaking the silence: how shedding
light on the bone-skipper fly T. cynophila demonstrated it still has a large distribution area in the Pyrenees mountains, France. Biodiversity Data Journal.

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu du chantier bénévole à la Grange d’Antras (17 et 18 octobre 2020)

Un week-end indispensable pour préparer l’approche hivernale. Comme à chaque épisode des bras et des jambes volontaires qui ne demandent qu’en découdre avec les déclivités, les temps de marche, le transport de matériels divers…débroussailleuses, pioche, masse, carburant, outillage divers, et …j’en passe !

Trois précurseurs téméraires, armés des débroussailleuses, ont ouvert la voie vendredi soir à la frontale… ! Dix personnes étaient à pied d’œuvre le samedi, terrain totalement clean le soir, herbe râtelée et mise en meule, toilettes sèches extérieures couverture en ardoise prêtes à l’emploi le dimanche matin.

Petite promenade digestive avant de redescendre le dimanche pour les cinq rescapés du week-end.

Un grand merci à Ambre, Laura, Maïa, Olivier, Darlionei, Alexis, Jean Claude, Évelyne, Alice…..

Le groupe de bénévoles – Emile Simonato

Rendez-vous au printemps pour un prochain épisode !

Grange d’Antras – Ambre Luczynski

Émile

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu de la sortie sur la migration postnuptiale des oiseaux (samedi 12 et dimanche 13 septembre 2020)

Groupe d’observation au Col de Larnat -Ambre Luczynski

Samedi 12 septembre dernier nous nous retrouvions au Col de Larnat pour observer l’étonnante migration des oiseaux en compagnie de notre animateur, Martin Castellan !

Rocher d’observation – Ambre Luczynski

En cette période de nombreux rapaces, passereaux, cigognes, cormorans, pigeons, etc. sont en route vers leurs quartiers d’hiver et survolent les crêtes pyrénéennes.

Bondrée Apivore – Emile Simonato

Le site d’observation se situait à 700 mètres au Sud et nous permettait d’avoir une vue panoramique du paysage. Une bonne partie du groupe est restée dormir sur place pour faire durer ce moment de contemplation.

Merci encore à Martin Castellan et aux participant·es pour ce moment. 

A l’année prochaine !

Ci-dessous les résultats de nos observations sur le Cole de Larnat (PDF) :

ParAmbre Luczynski

“F. Deroussen explore les sons de la nature”La Dépêche du Midi – 12 octobre 2020

ParAmbre Luczynski

“Arrêt sur image”, La Dépêche du Midi – 8 octobre 2020

ParCarole Herscovici

La Gazette ariégeoise, jeudi 8 octobre 2020

Pas du Portel : 3 remorques de déchets évacués par les bénévoles

La Gazette Ariégeoise
ParAmbre Luczynski

Compte-rendu du chantier de nettoyage au Pas du Portel (Loubens)

Opération nettoyage au Portel réussie ce mercredi avec l’aide de 13 personnes dont la participation du Spéléoclub de l’Arize et de l’association Marcheurs Cueilleurs !

L’ampleur de la tâche a été sous évaluée mais au moins 3 remorques pleines à craquer ont pu être sorties. De nombreux tas de déchets sont prêts à être évacués.

A noter : de nombreuses bouteilles d’alcool, produits d’électroménager, restes de véhicules, plastiques, vêtement et aussi de nombreux sacs poubelles remplis de restes de gibier (cerf et chevreuil).

Nous prévoyons une nouvelle opération de plus grande ampleur sur ce site, nous aurons besoin de vous !