Archive annuelle 2021

ParCarole Herscovici

Festival de la Flore Festi’Flora

La RNR accueille du 17 au 20 juin 2021 la première édition de Festi’Flora : le  Festival de la flore du programme interreg POCTEFA FloraLab ! Il se décline sur l’ensemble du territoire du projet : France (Ariège et Pyrénées-Orientales), Andorre, Catalogne avec l’ensemble des partenaires !

4 jours dédiés à la flore pyrénéenne : sorties de terrain, expo photos, animations, balades décalées, moments conviviaux, il y en aura pour tous les goûts ! RDV : Maison de la réserve, 104 ter village à Montségur. Inscription obligatoire RNR : 05 61 65 44 82

Téléchargez le programme ariégeois

Téléchargez le programme chez nos voisins. Plus d’informations sur le site https://www.floralab.eu/

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu du chantier participatif à la grange d’Antras (samedi 29 et dimanche 30 mai 2021)

Le week-end dernier nous nous retrouvions tous pour un nouveau chantier participatif à la grange d’Antras ! Nous étions 12 bénévoles sur place (salarié·es, administrateur et adhérent·es confondus) avec un objectif en tête : créer une magnifique « terrasse » digne de ce bel endroit !

2 groupes se sont rapidement formés dès le samedi matin :

  • 1 groupe dédié à la « construction » de la terrasse, pelles, pioches et autres outils nous ont permis d’élargir l’espace qui sera dédié aux pique-niques partagés lors des beaux jours !
  • Et 1 groupe dédié à la construction de la rambarde en noisetiers : au programme coupe de noisetiers (avec sécateurs et cisailles) et tressage de la rembarde !

Après un repas bien mérité, chacun a vaqué à ses occupations jusqu’à 16h ou certains ont décidé de redescendre avant l’orage. Une partie des bénévoles est restée dormir à la grange pour profiter de la fraicheur et de la vue sur les montagnes.

Au programme du dimanche : randonnée !

Un petit mot du conservateur bénévole de la grange d’Antras et administrateur de l’ANA-CEN Ariège, Emile Simonato :

« Malgré une prévision météo incertaine, un grand merci à Ambre, Laura, Alexandra, Solène, Michèle, Anja, Guillaume, Thomas, David, Pierre et Jérémy d’avoir répondu présents et réalisé en brio un tel ouvrage dans une excellente bonne humeur partagée. 
Émile. 
»

Quelques photos avant/après pour montrer le résultat :

Merci à vous toutes et tous et à bientôt pour un nouveau chantier participatif !

Ambre Luczynski

ParAmbre Luczynski

Cascades de la Turasse » (Roquefort les Cascades)

L’ANA-CEN Ariège a fait l’acquisition d’un peu plus de 3 ha de parcelles sur la commune de Roquefort les Cascades ! Ce site abrite d’impressionnantes concrétions de tuf sous forme de travertins, cascades et vasques. Elles accueillent des communautés bryophytiques qui sont prioritaires au sens de la directive habitat : « Sources pétrifiantes avec formation de travertins (Cratoneurion). 7220 * » C’est un des sites les plus importants de ce type connu en Ariège. Un cortège bryophytique d’une quinzaine d’espèces caractéristiques a été recensé.

Les sources pétrifiantes sont caractérisées par des équilibres multiples qui en font des systèmes d’une grande sensibilité écologique : équilibre hydrochimique lié à la qualité des eaux d’alimentation et permettant la précipitation ; équilibre biologique dû au peuplement et à la croissance des bryophytes incrustantes ; équilibre hydrologique dû au mode d’alimentation en eau. L’alimentation en eau est un facteur de richesse floristique, bryophytique et fonctionnelle. L’ensemble des processus d’accumulation carbonatée repose sur l’abondance et la qualité de cette ressource.  

De plus, deux autres habitats d’intérêt sont présents en bordure immédiate des sources pétrifiantes. Ce sont les hêtraies calcicoles et de forêts de pentes et de ravins à tilleuls (respectivement 9150 et 9180 classification des habitats CORINE biotopes).

ParAmbre Luczynski

“La Réserve d’Orlu assure le suivi de ses habitants” La Dépêche du midi – 30/04/2021

ParCarole Herscovici

Concours photo : Regard sur les moissons fleuries d’Occitanie

Mettre à l’honneur une agriculture favorable aux plantes messicoles au travers du CONCOURS PHOTOS « Regards sur les moissons fleuries d’Occitanie »

Afin d’attirer l’attention d’un large public sur cette flore sauvage tributaire de nos pratiques agricoles, le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées et ses partenaires organisent un concours photos ouvert à tous du lundi 3 mai au dimanche 4 juillet. Cette action de sensibilisation a pour but de mettre en valeur la diversité des plantes messicoles présentes dans les parcelles agricoles des territoires d’Occitanie et les bonnes pratiques des agriculteurs de la région, autant d’efforts qui méritent de ne pas être ignorés !  

Règlement du concours et formulaire de participation accessibles en ligne via les liens cliquables ainsi qu’un Guide de reconnaissance des espèces messicoles.

ParAmbre Luczynski

Avis de recherche : La Jacinthe de Rome (Bellevalia romana)

Jacinthe de Rome_Olivier Buisson

Les Jacinthes de Rome, inventoriées en 1995 par Christian Maugé et Marc Laguerbe sur les prairies humides du Marais du Rolle, à Lagarde, sont toujours bien présentes en Ariège ! 

Cette plante à bulbe, en fleur en ce moment, fait l’objet d’une protection nationale et se trouve dans les prairies humides … Saurez-vous la trouver autour de chez vous ? 
Vous pouvez envoyer vos découvertes (photos/retours d’expériences/etc.) à l’adresse suivante : vie.asso@ariegenature.fr

ParAmbre Luczynski

“Escosse : un programme pour restaurer des zones humides essentielles” La Dépêche du Midi – 02/05/2021

Les naturalistes de l’Ariège veulent réhabilités ces milieux humides, essentiels à l’écosystème / photo ANA-CEN Ariège

https://www.ladepeche.fr/2021/05/02/un-programme-pour-restaurer-des-zones-humides-essentielles-9521182.php

Les mares, ces zones humides, sont essentielles et représentent des enjeux importants en termes de biodiversité et de ressource en eau. Ainsi, dans le cadre d’un projet porté par l’union régionale des centres permanents d’initiatives pour l’environnement (URCPIE), l’association des naturalistes d’Ariège (ANA), a mené en 2018 un inventaire complémentaire des mares sur une partie des communes ariégeoises.

Cet inventaire et les contacts établis avec les communes, propriétaires et usagers ont montré combien, dans le contexte actuel des changements globaux, l’existence des zones humides et plus particulièrement des mares, constitue un enjeu important (ressource en eau, abreuvement, restauration de la trame bleue, etc). Or, les phénomènes d’abandon, d’atterrissement, d’enfrichement, de dégradation de berges…, font que beaucoup de mares inventoriées sont en “mauvais état et ne jouent plus leur rôle agricole et biologique”.

Un appel à la population

Ainsi, l’ANA, portés par la cellule d’assistance techniques en faveur des zones humides (CATZH) d’Ariège et des missions qui lui sont confiées dans ce cadre par l’Agence de l’eau Adour — Garonne, se propose, dans sa programmation 2020-2021 d’engager des actions de restauration de mares sur les communes dont la connaissance de celles-ci a été améliorée.

Ces actions de restauration de mares sont aussi l’occasion de sensibiliser et d’informer le grand public sur l’importance de ces écosystèmes.

De ce fait, la structure propose une campagne de restauration de mares, à titre gracieux, sur les Coteaux de Terrefort pour l’automne 2021.

Afin de mettre en place la phase opérationnelle de ces chantiers, les personnes intéressées par l’initiative ou bien qui disposent d’une mare qui aurait besoin d’une intervention sont priées de se faire connaîte. Une visite de terrain sera planifiée avant les travaux à engager afin de déterminer les potentiels besoins.Pour cela, il faut contacter la mairie pour plus d’information au 05 81 30 52 86 ou bien par courrier à l’adresse suivante : mairie.escosse@sfr.fr

La Dépêche du midi

ParAmbre Luczynski

Bulletin du Groupe Chiroptère Midi-Pyrénées

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu des deux sorties du 27 avril 2021 sur le Desman des Pyrénées et les chauves-souris d’Ariège !

C’est sur une zone Natura 2000 que nous avons découvert, lors de deux sorties le samedi 27 Mars 2021, le Desman des Pyrénées et les chauves-souris d’Ariège. Lors de cette journée, deux groupes d’une dizaine de personnes sont venus découvrir les habitats, les lieux de chasse, les régimes alimentaires et les prédateurs de ces animaux.

Mais qu’est-ce qu’une zone Natura 2000 ? 

Le réseau Natura 2000 vise à maintenir la biodiversité des milieux à travers la protection de sites naturels ou semi-naturels et de la faune et la flore qu’ils abritent. 

Cette matinée a débuté avec une balade le long du Lez à Moulis durant laquelle nous avons pu faire un zoom sur le Desman des Pyrénées, cette espèce énigmatique et endémique des Pyrénées. Sans surprise, nous n’avons pas croisé cette espèce protégée, mais plusieurs activités ont permis aux participant·es d’en apprendre plus sur ce petit animal.

Tout d’abord, nous avons essayé de dessiner le Desman, puis nous avons parlé de son histoire. Lors d’une pause, nous avons cherché et observé les larves et les insectes dont le Desman se nourrit, puis nous avons parlé de ses prédateurs. Pour finir cette matinée sur le Desman, nous avons abordé l’influence des activités humaines sur ces mammifères (retenues d’eau, pollution des cours d’eau, etc.).                                                                                                                                                                                        

L’après-midi était dédiée à la découverte des chauves-souris d’Ariège ! La balade a commencé le long du Lez dans un espace naturel. C’est là que nous avons échangé sur le cycle de vie de ce mammifère volant ainsi que sur son régime alimentaire. Plus tard, nous avons également parlé de ses techniques de chasse et de ses prédateurs.

Pour finir cette sortie, nous sommes allées dans le village d’Engomer pour observer les lieux de vie et parler des déplacements des chauves-souris proches de chez nous. C’est ici que nous avons découvert l’influence des activités humaines sur ces mammifères, l’occasion d’aborder la problématique de la pollution lumineuse.

Les deux sorties faites pendant cette journée étaient des balades interactives. Nous nous sommes déplacé·es proches des lieux de vie des animaux mis en lumière lors des animations. Pendant nos sessions de marche, les échanges nous ont permis d’en apprendre plus sur ces animaux et ces milieux. Cette balade était rythmée par  des pauses et des petites animations pour aller plus loin sur certains sujets.

Guillaume Bonnin

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu de la sortie « L’eau s’eCOOLe en basse Ariège » (samedi 17 avril à Pamiers)

Samedi 17 avril, Guillaume Bonnin retrouvait un groupe de 5 participant·es à Pamiers pour une sortie sur le thème de l’eau !

Au programme de cet après-midi, une balade pour observer et découvrir la faune présentes dans l’eau : la Loutre d’Europe, le Desman des Pyrénées ou encore les petites bêtes de l’eau, indice de la bonne qualité de l’eau !

Nous avons également pu observer la flore locale et exotique présente sur les berges de l’Ariège. Le Buddleia de David et le Robinier faux-acacia (espèces exotiques envahissantes) étaient très présents.

Ce parcours nous a également permis de redécouvrir l’Abbaye de Cailloup (Mas-Vieux Saint-Antonin) et ses jardins aromatiques.

Cette sortie visait tout particulièrement à mettre en lumière le fonctionnement et la richesse des milieux humides, de la faune invisible à la flore majestueuse et dévoiler les secrets cachés de notre environnement.