Archives de l’auteur Ambre Luczynski

ParAmbre Luczynski

Sortie botanique du 19 Juillet au col de la Core et au col d’Auédole

C’est par un temps déjà ensoleillé que nous avons rejoint la botaniste Catherine Mahyeux au col de la Core. Cette bénévole engagée de l’ANA-CEN Ariège a animé cette journée pour partager avec nous sa passion pour les plantes.

Nous étions seize botanistes, amateurs ou aguerris, devant une montée qui n’a pas eu le temps de nous essouffler, car nous nous arrêtions souvent en raison d’une flore diverse et colorée. Entre prise de notes, dessin, photos et observations à la loupe, aucune information n’a échappé au groupe.

Avant d’entrer dans une hêtraie, nous avions déjà rencontré des achillées millefeuille (Achillea millefolium) et découverts ses bienfaits coagulants, ainsi que des angéliques (Angelica razulii et sylvestris) et des pieds de myrtilles, au grand plaisir des participants.

C’est en entrant dans la hêtraie que Jean Yves, notre expert en lichen, a pu nous en apprendre un peu plus sur ces symbioses méconnues et surprenantes. Composées d’algues, de champignons et de cyanobactéries, ces organismes font partie des pionniers du monde végétal.

Lichen sur un hêtre – Ambre Luczynski

Après un repas bien mérité au cœur de la forêt nous avons poursuivi notre route vers le col d’Auédole. Nous y avons croisé de la reine des prés (Filipendula ulmaria), ainsi que la prédatrice insectivore immobile, la grassette des Pyrénées (Pinguicula grandiflora). Il nous a presque fallu atteindre le sommet pour enfin croiser l’emblématique ancolie des Pyrénées (Aquilegia pyrenaica).

Ancolie des Pyrénées (Aquilegia pyrenaica) – Ambre Luczynski

Notre périple nous a menés jusqu’à la cabane d’Eliet, où nous avons pu nous ravitailler en eau avant d’atteindre le sommet et d’entamer la descente vers notre point de départ. Nous avons pu rencontrer, plus visible sous ce nouvel angle, la discrète pyrole mineure (Pyrola minor).

Merci Catherine et vivement la prochaine sortie botanique !

ParAmbre Luczynski

“Une rando autour de Moulzoune”, La Gazette Ariégeoise – 17 juillet 2020

ParAmbre Luczynski

“Une marche instructive autour de l’étang de Moulzoune”, La Dépêche du Midi – 18 juillet 2020

ParAmbre Luczynski

“Des nichoirs et hôtels à insectes”, La Gazette Ariégeoise – 10 juillet 2020

ParAmbre Luczynski

“Des hôtels à insectes à l’Hotel du département”, La Dépêche du Midi – Mercredi 1er juillet 2020

ParAmbre Luczynski

Lancement d’une plate-forme web en faveur des plantes messicoles !

plantesmessicoles.fr

ParAmbre Luczynski

“Quand un randonneur rencontre un maraudeur”, La Dépêche du Midi – 11 juillet 2020

ParAmbre Luczynski

“Les animations de la Réserve naturelle”, La Dépêche du Midi – 4 juillet 2020

ParAmbre Luczynski

“Réunion publique sur la pollution lumineuse”, La Dépêche du Midi – 30 juin 2020

ParAmbre Luczynski

Formation des bénévoles à la détermination des papillons de jour et zygènes d’altitude du dimanche 21 juin 2020 au col de Pailhères

Lors de cette formation une vingtaine de participant·es et adhérent·es se sont initié·es à la reconnaissance de nos pollinisateurs préférés, le temps d’une journée venteuse mais ensoleillée ! Guidé·es par Florine Hadjadj et Alexis Calard, venus nous apprendre les subtilités de leur métier de naturalistes, nous avons découvert le fonctionnement des planches de détermination. 

Les participants à la formation détermination des papillons de jour et zygènes d’altitude du au col de Pailhères – Ambre Luczynski

Au cours de la matinée, nous avons pu nous exercer, grâce aux planches de détermination, à différencier les papillons de jour (Rhopalocères) et de nuit (Hétérocères), mais également à reconnaître les grandes familles de papillons de jour grâce à leurs antennes, leur nombre de pattes, ainsi qu’aux détails présents sur leurs ailes. A présent, Hesperiidae, Pieridae,  Nymphalidae… n’ont plus de secret pour nous !

Lysandra coridon – Nathalie Lespes

Après un repas convivial au col de Pailhères, nous sommes descendus jusqu’à Mijanès afin de mettre en pratique nos nouvelles connaissances et nous protéger du vent. Plusieurs groupes se sont formés pour identifier en autonomie les différents papillons attrapés. Des papillons tels que des Azurés (famille des Lycaenidae) ou bien des Zygènes (famille des Zygaenidae) nous ont fait profiter de leurs belles couleurs estivales. 

Nos formateurs n’auraient pas pu profiter de meilleure occasion pour nous présenter leur projet d’Atlas de papillons (visant à répertorier les espèces présentes dans les montagnes ariégeoises) et nous préciser les sites à prospecter. 

Les données récoltées par les volontaires qui voudront partir en observation, permettront d’améliorer les connaissances sur la répartition des espèces cibles, ainsi que sur les relations entre ces espèces.

Un groupe d’adhérents en train de déterminer un papillon – Ambre Luczynski

L’atlas se déroulera sur plusieurs années avec une période de prospection de fin mai à fin septembre. 

À vos filets !