Archives de l’auteur Fabienne Bernard

ParFabienne Bernard

Ambroisies en Ariège : bilan 2019

Ambroisie à feuilles d’armoise et Ambroisie trifide : la situation en Ariège

Ces 2 espèces sont suivies depuis 2015 par l’Ana-Conservatoire d’espaces naturels Ariège, au nord et à l’est du département. Des prospections sont menées chaque année, de juillet à octobre, en parcourant le territoire à pied et en notant chaque station avec de l’ambroisie. Selon les endroits, une station peut contenir quelques pieds ou des milliers. 189 stations ont été ainsi repérées, dont 78 avec de l’Ambroisie à feuilles d’armoise et 111 avec de l’Ambroisie trifide.

Si la première espèce a été observée dans différents milieux (bords de rivière, de route, dans des gravières, dans des cultures…), l’ambroisie trifide n’a été observée qu’en contexte agricole (et en bord de route le long des cultures). Les analyses des données de stations d’ambroisie trifide (2018) montrent que le milieu agricole est largement impacté.

ParFabienne Bernard

Lutter contre les ambroisies

Pour lutter contre ces espèces, différentes méthodes de gestion (préventives et curatives) sont utilisées, notamment dans les régions où elles sont présentes depuis longtemps. Si leur éradication semble impossible quand les plantes sont bien installées, limiter leur installation est primordial pour éviter un envahissement qui deviendra vite ingérable.

Des conseils de gestion, en cultures et en inter-cultures, sont proposés dans de nombreux documents techniques. Le plan de lutte (https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/plan_d_action_ariege_2019.pdf), annexé à l’arrêté préfectoral, signé en Ariège en avril 2019, en présente un panel.

Les très nombreuses graines des ambroisies étant viables longtemps (jusqu’à 40 ans), leur gestion demande de la persévérance. En milieu agricole, le principal mode de dispersion est dû au transport des graines par les machines d’un champ à l’autre, et par l’utilisation de semences contaminées (non certifiées).

Méthodes préventives : Eviter l’implantation et détruire les plantes avant grenaison

  • rotations culturales : introduire des cultures d’hiver dans la rotation, à condition de déchaumer l’été pour détruire les levées d’ambroisie d’été
  • réaliser des faux-semis avant mise en culture
  • attention : dès la première infestation, ne pas enfouir les graines et intégrer plusieurs cultures d’hiver successives dans la rotation permettant de détruire les levées d’ambroisies en interculture. La surveillance des jachères et des bords de champ permet de prévenir d’une éventuelle contamination.

Méthodes curatives : Détruire le plus tôt possible, éviter à tout prix la grenaison

  • lutte mécanique : herse étrille ou houe rotative sur levées, binage jusqu’à 6 feuilles. Broyage haut avant épiaison, repasse 4 semaines après. Destruction par déchaumage en interculture.
  • lutte chimique : sur jeunes stades et dans le respect des réglementations en vigueur. Le binage reste un bon complément au désherbage chimique. Pour des renseignements plus précis, vous pouvez vous rapprocher d’un technicien de la Chambre d’agriculture, ou consulter des sites dédiés, comme celui de Fredon Occitanie, de l’Observatoire des ambroisies…
ParFabienne Bernard

10 plantes exotiques envahissantes préoccupantes en Occitanie

Les plantes exotiques envahissantes

Depuis plusieurs années, l’ANA –CEN Ariège travaille sur les plantes exotiques envahissantes, avec le réseau régional des CPIE et le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées.
De nombreuses actions de sensibilisation et d’information ont été menées, en Ariège, auprès des enfants, du grand public, des professionnels (rallye, stands, diaporamas, expositions, rencontres, enquêtes, formations….), ainsi que des chantiers d’arrachage.
Des différents outils pédagogiques ont été créés, dont le livret 10 plantes exotiques envahissantes préoccupantes en Occitanie qui présente quelques espèces et donne des conseils de gestion.

Les ambroisies

Nous menons des actions sur les ambroisies (Ambrosia artemissiifolia L, Ambrosia trifida L), en partenariat avec l’ARS Occitanie, l’URCPIE Occitanie et la FREDON Occitanie : mise en œuvre d’un réseau de référents communaux, formation des acteurs, sensibilisation des élus et du grand public, gestion des signalements de la plateforme, prospections de terrain

Bilan des prospections 2015/2019 en Ariège (189 stations répertoriées) :

  • 111 avec Ambroisie trifide,
  • 78 avec Ambroisie à feuilles d’armoise,
  • 30 communes touchées (9 avec Ambroisie trifide, 21 avec Ambroisie à feuilles d’armoise).

Tous nos remerciements à Hervé Duval, Joseph Michel et Laure Guillot, adhérents de l’ANA-CEN Ariège, qui ont réalisé une très grande partie de ces prospections !

L’Ambroisie trifide

Nous travaillons aussi plus particulièrement sur l’Ambroisie trifide, dans le cadre d’une mission confiée par la DRAFF à la Fredon Occitanie et dont nous sommes l’opérateur sur le département de l’Ariège. Une des actions est la sensibilisation des acteurs du monde agricole, très touchés par cette espèce. À cette occasion, 3 petits articles ont été rédigés pour être diffusés sur la newsletter de la Chambre d’agriculture de l’Ariège. Ils ont aussi été transmis au CIVAM bio et à notre contact de la MSA Pyrénées sud.

ParFabienne Bernard

Bilan des actions sur les ambroisies (2015/2016)

Depuis 2015 l’Ana mène des actions sur les ambroisies (Ambrosia artemissiifoloia, Ambrosia trifida) : information auprès du public et prospections. Voici un bilan des stations d’ambroisies repérées durant ces 2 années.

Bilan actions ambroisies 2015 2016