Archives de l’auteur Yannick Porcheron

ParYannick Porcheron

La Gazette ariégeoise du 25 mai 2018 : Une Balade décalée en forêt

ParYannick Porcheron

La Dépêche du Midi du 25 mai 2018 : Sortie naturaliste en forêt avec le PAH

Dans le cadre des «Décalés» en Pays d’art et d’histoire, Julien Vergne, chargé de mission patrimoine naturel pour l’Association des naturalistes de l’Ariège, vous invite à porter un autre regard sur notre environnement et à découvrir la forêt de façon ludique et sensorielle. Une balade en forêt pour apprendre à reconnaître les arbres qui la peuplent, récolter ce qu’elle nous offre de plus beau et fabriquer objets et instruments de musique. Matériel à prévoir : couteau bien affûté, ficelles. Et pour terminer cette journée, quoi de plus féerique que de laisser virevolter notre imaginaire au son des percussions et des mots rythmés d’une conteuse ? Le duo Des monts et merveilles vous invite à un autre voyage…

La manifestation est organisée en partenariat avec le Pays d’art et d’histoire, l’Association des naturalistes de l’Ariège et l’association de randonneurs Empreintes.

Rendez-vous le 26 mai, à 10 heures, à la halle de Barrineuf. Tarif visite : 3 €. Prévoir des chaussures de marche. Pique-nique tiré du sac. Inscription obligatoire : julien.v@ariegenature.fr Tél. 05 61 65 80 54.

La Dépêche du Midi, le 25 Mai 2018

ParYannick Porcheron

La Dépêche du Midi du 4 Mai 2018 : Un nouvel inventaire de biodiversité

La Communauté de Communes du Pays de Mirepoix a établi un partenariat avec l’ANA (Association des Naturalistes de l’Ariège) afin de lancer un nouvel inventaire de biodiversité, dit «ABC» pour Atlas de Biodiversité Communal. Il s’agit d’actualiser les données anciennes dont disposait l’ANA. L’opération présente deux volets dont le premier concerne trois communes autour du Lac de Montbel : il s’agit de faire le point sur les richesses de biodiversité afin de les préserver et les valoriser lors de futurs aménagements touristiques.

Pauline Levenard, de l’ANA, a présenté la démarche d’inventaire naturaliste participatif, c’est-à-dire ouvert à tous les citoyens, débutants ou confirmés, qui le souhaitent. «à partir d’une carte divisée en secteurs, il faudra noter toutes ses observations : date, lieu, météo, espèce trouvée, type de contact (photo ou traces, par ex) et initiales de l’observateur», explique-t-elle.
«L’enjeu sera de déterminer s’il y a des espèces remarquables ou protégées», poursuit-elle, en rassurant les participants car l’ANA les accompagnera ! Un site Internet partagé permettra de saisir ses trouvailles.

Pauline Levenard présente ensuite quelques espèces faciles à identifier : la gentiane pneumonanthe… et son papillon spécialement attaché, l’azurée des mouillères, le chardonneret élégant, aux couleurs chatoyantes, la reinette méridionale, aux pattes dotées de ventouses car arboricole, le triton palmé et le triton marbré… Mais attention à ne pas déplacer les amphibiens, ils sont tous protégés !

Le reste de la journée s’est passé dehors à expérimenter les inventaires «grandeur nature» ! La trentaine de participants, botanistes, ornithologues, entomologues, spécialistes ou simples curieux, a apprécié la sortie, d’autant que la météo était au rendez-vous ce dimanche !

La Dépêche du Midi, le 4 Mai 2018

 

ParYannick Porcheron

La Gazette Ariégeoise du 17 mai 2018 : Varilhes : pourquoi tant de grenouilles écrasées ?

L’Ariège est un département riche qui compte 12 espèces d’amphibiens (grenouilles, crapauds, tritons, etc.) et de nombreux biotopes favorables à leur reproduction (mares, étangs, tourbières, etc.). Victimes de la détérioration progressive de ces milieux, les amphibiens comptent parmi les groupes d’espèces les plus menacés en France et sont, à ce titre, tous protégés par la Loi française.
Ces populations fragilisées sont également menacées par d’autres facteurs comme la circulation routière. Les dommages induits par l’impact des véhicules sont très conséquents, particulièrement lors des migrations prénuptiales durant lesquelles la mortalité peut concerner plus de 90% des individus migrants. “Ce phénomène a été observé durant l’hiver 2016 au niveau du chemin de Lesquet sur la commune de Varilhes où des milliers d’individus de Grenouilles rousses se sont retrouvées écrasées, indique l’Association des Naturalistes d’Ariège, qui anime la Cellule d’Assistance Technique aux Zones Humides. Ce phénomène était déjà connu des habitants mais n’avait jamais été aussi important”.

L’association s’est donc rendue sur le terrain afin de mieux comprendre cette hécatombe. Dans le cadre des suivis des amphibiens sur le chemin du Lesquet, elle convie ainsi le public à une conférence le mardi 22 mai à 18h30 salle Henri Servant à Varilhes. Ce moment convivial sera l’occasion d’échanger sur la problématique des grenouilles écrasées et des actions réalisées par l’ANA et les bénévoles.

 

ParYannick Porcheron

La Dépêche du Midi du 16 mai 2018 : Au programme des «Rendez-vous aux jardins»

Chaque année, le temps d’un week-end, les «Rendez-vous aux Jardins» sont l’occasion d’accéder à des jardins habituellement fermés au public. Des jardins représentatifs de la richesse et de la diversité d’un patrimoine vert exceptionnel, accueilleront les amateurs de verdure, de fleurs et de promenades dans toute la France. «L’Europe des jardins» sera le thème de cette année 2018, déclarée «Année européenne du patrimoine culturel» par la Commission européenne.

 L’association des naturalistes de l’Ariège (Ana) organise en partenariat avec la préfecture de l’Ariège, la ville de Foix et la scène nationale de l’Estive pour la troisième année consécutive ces «Rendez-vous aux jardins» à Foix.
Quatre visites guidées des jardins de la Préfecture de l’Ariège dont au programme : samedi 2 juin à 10h30, 13h30, 15h et 16h30.
Ouvert au public, inscription obligatoire.
Visite du jardin au pied des terrasses du Pech de Foix de Mme Martin, samedi et dimanche 3, 14h-18h. Visite des terrasses du Pech de Foix (patrimoine et ethno-botanique) avec Mme Saves et M. Canal.
Départ dimanche à 9h, inscription obligatoire.

Balade nature en famille au pied du château, découverte des utilisations des plantes qui poussent librement dans la ville de Foix. Départ dimanche 3 à 14 heures devant l’Office du tourisme.

Un rallye nature organisé dans le centre médiéval de Foix, pour les familles. Départ libre depuis l’Office de tourisme de Foix.

Renseignements  et programme complet : 05.61.65.80.54

ParYannick Porcheron

Dans les sillons de la vipère aspic

Ce dimanche 6 Mai, un groupe de mordus de nature s’est aventuré sur la façade du Puech de Montgaillard. A la file indienne sur les sentiers escarpés et guidés par Olivier Buisson, bénévole de l’Ana, tous ont pu assouvir leur passion.

La randonnée de 6 km, parsemée d’orchidées a été riche en émotions et en rencontres. Amateurs de botanique, d’herpétologie et d’entomologie ont pu approcher de près : Fritillaires des Pyrénées, globulaires, Triton marbré, Lézard à deux raies, Lézard catalan, Crapaud épineux et bien d’autres espèces emblématiques de la richesse de la biodiversité ariégeoise.

La fin de journée restera marquée par la rencontre peu commune avec une Vipère aspic. Cette aventure sous le signe de l’appréhension pour beaucoup, s’est avérée finalement une belle expérience… Bien sûr, les explications rassurantes de notre charmeur de serpents y étaient pour beaucoup.

 

Yannick Porcheron, le 16 mai 2018

ParYannick Porcheron

Ville de Foix le 04 Mai 2018 : Fête des écocentres

Le mercredi 25 avril les Francas du Pays de Foix ont accueilli la fête des écocentres au Pôle de loisirs de Nelson Mandela.
Les enfants du centre de loisirs de la Communauté d’Agglomération Pays Foix -Varilhes, de Saint Girons et du Volvestre ont partagé une journée autour de l’éducation à l’environnement.

Cette fête a pour but de valoriser le travail effectué sur les structures inscrites dans la démarche écocentre. Elle marque également  la transition vers un nouveau dispositif national centre A’ERE (Centre A l’Education à l’Environnement).

Une soixantaine d’enfants a participé à cette journée qui s’est organisée autour de différents ateliers menés par des partenaires associatifs locaux  (voir ci-dessous).

Loïc Saqué, animateur départemental des Francas de l’Ariège a organisé cette journée en partenariat avec les associations de la Ressourcerie et l’Or des poubelles, l’Association des Naturalistes de l’Ariège, la bibliothèque et Ludothèque de la Communauté d’Agglomération Pays Foix-Varilhes.

 

Ville de Foix  le 04 Mai 2018

ParYannick Porcheron

La Dépêche du Midi du 28 avril 2018 : Vingt et une fermes à visiter le mardi 1er mai

Pour la treizième année, l’opération «De ferme en ferme» aura lieu le 1er mai dans la haute vallée de l’Aude, le plateau de Sault et environs, dont Montbel. Vingt et un agriculteurs invitent le public à déguster leurs produits et faire vivre leur passion et leur métier. L’objectif de cette opération est de faire connaître les métiers et les produits de l’agriculture.

Dans chaque ferme, des visites guidées sont organisées de 10 heures à 19 heures et comprennent une dégustation commentée des produits. Des repas sont proposés sur quinze fermes (il faut réserver bien à l’avance en général). L’année dernière, plus de 4 000 visiteurs ont arpenté les fermes du circuit. Un tirage au sort permettra à deux gagnants de recevoir deux paniers garnis de produits locaux. Les jeunes participants recevront tous un carnet de coloriage en souvenir de cette journée de visites. «De ferme en ferme» vise à promouvoir des modes de consommation citoyens et équitables en favorisant les circuits courts. Elle permet de promouvoir une agriculture de qualité, respectueuse de l’environnement, et de recréer du lien entre consommateurs et producteurs et entre ville et campagne.

Diverses animations auront lieu sur quelques fermes, par exemple à Montbel, un «petit circuit botanique», à 14 heures, avec Joseph Michel, de l’ANA et d’Atout fruit.

Informations et programme sur le site :

http ://www.fermiers-audois.fr/de-ferme-en-ferme-en-haute-vallee-de-l-aude

ParYannick Porcheron

Journée écocitoyenne sur les berges de l’Artillac

Samedi, la fédération de pêche de l’Ariège, l’Association des naturalistes de l’Ariège et le conseil municipal invitent la population à une journée écocitoyenne, destinée à l’arrachage de la renouée du Japon. En effet, cette plante exotique nuisible envahit depuis plusieurs années les berges de l’Artillac et maintenant le pré du Martinet. Cette expansion représente diverses menaces telles que la perte de la biodiversité, l’instabilité des berges ou encore l’absence de pâturages. C’est pourquoi aujourd’hui ce chantier participatif est proposé.

Le programme de la journée. À 9 h 30, accueil des participants à la mairie autour d’un café et des croissants ; à 10 heures, début des travaux par groupes ; à 12 h 30, repas offert sur l’aire de pique-nique ; à 14 heures, reprise des travaux.

Pensez à vous munir de gants de jardin, chaussures et tenue adéquates et petit matériel de jardinier si vous avez.

Inscriptions au secrétariat de la mairie, tél. 05 61 96 34 33 ou mairie.castelnau-durban@orange.fr

À noter qu’en cas de pluie la journée sera reportée. Le collectif d’organisation remercie d’avance toutes les personnes qui seront bénévoles.

ParYannick Porcheron

La Dépêche du Midi le 12 Avril 2018 : L’ambroisie dans le collimateur

Fabienne Bernard, de l’Association des Naturalistes de l’Ariège, et Alexandre Pelangeon, de l’Agence régionale de la santé, ont animé une formation sur l’ambroisie à destination des référents communaux et des techniciens et élus du Syndicat du bassin du Grand Hers.

Ils ont présenté cette plante envahissante et dangereuse pour la santé (allergies) en détaillant bien toutes ses caractéristiques botaniques, comment la reconnaître, comment et quand la détruire. Des panneaux d’exposition étaient disposés dans toute la salle et des brochures et affiches étaient à disposition des participants afin qu’ils puissent au mieux s’informer et informer leurs concitoyens. Ils s’agit de connaître la géographie des lieux d’implantation et l’évolution de leur progression, de sensibiliser les populations aux risques d’allergie et d’envahissement de la plante. Ainsi, une journée d’action , le 30 juin, sera organisée pour détruire les ambroisies repérées.

Les rôles et missions des référents territoriaux sont multiples, la gestion des nouveaux signalements, la surveillance des sites connus sur le territoire, la communication et l’information du public.

La Dépêche du Midi le 12 Avril 2018

Lors de ces formations, différents documents ont été présentés et sont téléchargeables :

Par ailleurs, voici deux vidéos introductives sur l’ambroisie :

  • l’ambroisie en deux minutes ;
  • Plus long mais plus détaillé.