Bilan du projet agro-environnemental : « Terre d’Hommes et de Biodiversité en Douctouyre »

logo THBD2

Vendredi 1er avril 2016, une réunion se déroulait à Dun pour faire le bilan de la 1er année des mesures agri-environnement et climatique (MAEC) sur le territoire du Douctouyre et pour inaugurer l’exposition « Terre d’hommes et de biodiversité en Douctouyre ».

Marc Carballido ( ?)  a introduit la réunion en retraçant l’historique de ce projet et en insistant sur l’intérêt et la richesse de développer des démarches de territoire, démarche trop souvent remplacée et oubliée par des démarches de filière.

En 2013, un collectif de partenaires, a lancé une action intitulée « Terre d’Hommes et de Biodiversité en Douctouyre », financée par la Région Midi-Pyrénées et le Programme LEADER « Ariège Pyrénées », qui a permis la réalisation d’un diagnostic environnemental d’un secteur agricole particulièrement riche et non identifié officiellement : la vallée du Douctouyre.

Un partenariat avec l’Association des Naturalistes d’Ariège, la Chambre d’Agriculture de l’Ariège, le Syndicat de rivière du Douctouyre (SIAD) et l’enseignement agricole, à travers le LEGTA de Pamiers, a permis de faire un état des lieux sur 14 communes (13 000 ha) afin de mesurer les enjeux agricoles, environnementaux et économiques du territoire. Les premiers résultats ont démontré que ce territoire était un véritable réservoir de biodiversité fortement lié à la présence d’une activité agricole diversifiée et adaptée au territoire.

Les inventaires naturalistes croisés avec des diagnostics agricoles ont mis en évidence la présence d’habitats d’intérêt communautaires tels que des pelouses calcicoles, des zones humides, des prairies de fauche de basse altitude, mais, aussi des espèces relevant de plans nationaux, telles que des plantes messicoles et les papillons « azurés ».

Ce diagnostic réalisé a permis de sensibiliser la population locale à la riche biodiversité de ce secteur et de faire des préconisations de pratiques agricoles auprès des agriculteurs.

En 2015, grâce à ces résultats, le Pays des Pyrénées Cathares a déposé un PAEC (Projet Agro- Environnemental et Climatique) en partenariat avec l’Ana, Gesnat et le SIAD, dans le but de définir et de proposer des mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) adaptées au territoire et aux enjeux.

Ce projet, validé pour deux années de contractualisation (2015 et 2016), a déjà eu un grand succès puisque pour l’année 2015, ce ne sont pas moins de 12 agriculteurs qui ont contractualisé pour 577 ha et une enveloppe de 224 000 €. En 2016, 620 ha pourront être potentiellement contractualisés, ce qui représentera une enveloppe totale de 459 000€ sur 5 ans, attribuée aux agriculteurs du territoire.

La réunion s’est poursuivie par l’inauguration de l’exposition intitulée « TERRE D’HOMMES ET DE BIODIVERSITE EN DOUCTOUYRE ». Cette exposition présente les richesses du territoire et le rôle de l’activité agricole. Son but est de valoriser les paysages, les milieux naturels et cultivés et les habitants du Douctouyre. A travers 5 panneaux, l’exposition présente ce territoire, ses richesses, ses particularités et quelques paroles d’agriculteurs. L’idée n’étant pas de faire une exposition informative mais plus représentative. Il y a volontairement très peu de texte et l’accent est surtout mis sur l’esthétique des images, laissant libre cours à la réflexion et l’appropriation possible par les visiteurs. Toutes les photos ont été réalisées sur le territoire du Douctouyre par Raphaël Kann et par l’Ana.

L’exposition sera présentée dans 6 communes durant toute l’année 2016 (voir date ci-dessous)

De nombreux agriculteurs et élus, présents à cette réunion ont souligné l’intérêt d’une telle démarche, et une réflexion collective est à mener dès à présent pour démultiplier cette action sur le territoire de la communauté de communes de Mirepoix et de Lavelanet.

« Aujourd’hui c’est un bel endroit parce qu’on le cultive, mais demain ? Si personne ne reprend le métier ? »

  Quelques chiffres clefs :

  • 425 espèces recensées,
  • 40 espèces végétales patrimoniales,
  • 15 grands types d’habitats naturels diversifiés,
  • 76 espèces d’oiseaux dont 65 protégées,
  • Des papillons protégés
  • 90% des prairies de fauche en bon état de conservation,
  • 60% des prairies pâturées en bon état de conservation,
  • 50% des pelouses sèches en mauvais état de conservation,
  • 52% des agriculteurs ont plus de 50 ans,
  • 50% n’ont pas de projet de reprises
  • 86% des terres libérées sont en propriété
  • Un fort maillage paysager

Les prochaines expositions :

ROQUEFORT LES CASCADES : Salle des fêtes, 17 juin 2016 à 18h
LIEURAC : Salle des fêtes 12 juillet 2016 à 18h
AIGUES VIVES : Salle polyvalente 23 septembre à 18h
VIRA : Salle des fêtes 14 octobre à 20h