Liste de catégorie Actualités

ParJulien Vergne

Vautours : des analyses pour mettre fin à l’instrumentalisation et revenir à la raison

 Communiqué de presse du 15 mai 2014

Les Vautours fauves sont des rapaces nécrophages qui consomment des cadavres, jouant pleinement leur rôle d’équarrisseurs naturels et d’agents d’élimination des éléments pathogènes des écosystèmes montagnards. Dans de rares cas particuliers (mise bas difficile sans surveillance, bêtes
blessées ou malades), opportunistes, ils peuvent anticiper la mort d’un animal.

Sans vérification, sans analyse, sans recoupement, le Vautour est jeté en pâture à la vindicte publique. Ce climat de défiance, de dénonciation systématique, n’est profitable à personne :

  • il jette l’anathème sur une espèce protégée dont le lien avec le pastoralisme concourt à l’équilibre des milieux montagnards et à leur gestion sanitaire,
  • il amène certaines structures impliquées dans le dossier à prendre des postures caricaturales et empêche ainsi le nécessaire développement d’une réflexion et d’un dialogue serein quant à l’avenir de l’élevage en milieu montagnard.

Il faut sortir du flou, de la suspicion et de l’instrumentalisation, avoir des éléments indiscutables pour pouvoir agir. Aujourd’hui, les seuls chiffres dont nous disposons remontent à plus de 18 mois : seulement 16% des constats établis par les agents assermentés de l’État (soit 8 cas confirmés sur 52 déclarations en 2012 (Source : ONCFS)) confirment un rôle des vautours dans la mortalité du bétail en situation de difficulté (mise-bas difficile sans surveillance, bêtes blessées ou malades).

Qu’est-ce qui peut permettre de faire toute la vérité, de rétablir la confiance et d’apaiser les tensions ?

  • DES ANALYSES VÉTÉRINAIRES INDÉPENDANTES ET SYSTÉMATIQUES, pour compléter les constats effectués par les agents de l’État, dès l’instant où un éleveur manifeste un doute à propos de l’intervention de Vautours fauves sur du bétail domestique,
  • LA PUBLICATION TRIMESTRIELLE DES RÉSULTATS DE CES ANALYSES ET DES CONSTATS RÉALISÉS PAR PERSONNEL ASSERMENTE avec une information spécifique auprès de tous les acteurs impliqués dans ce dossier (gestionnaires d’estives, éleveurs, vétérinaires, associations de protection de la nature…).

Ces éléments rationnels devraient permettre de sortir de cette controverse.

Nous réitérons nos demandes pour qu’une décision dans ce sens soit prise par l’Etat afin de garantir une coexistence durable apaisée dont vautours et pastoralisme profiteront tous deux.

 

LISTE DES SIGNATAIRES

 

Télécharger le communiqué de presse

ParJulien Vergne

La vie associative de l’Ana à la loupe : résultat d’enquête

L’ANA porte une attention particulière à sa vie associative. Afin de continuer à la faire exister pleinement elle a souhaité mieux connaître ses adhérents afin de répondre d’avantage à leurs aspirations. Afin de récolter un maximum de témoignages, nous vous avons donc adressé un questionnaire. Vous êtes nombreux à y avoir participé et plus d’une soixantaine de personnes ont pu ainsi s’exprimer.

Une palette d’adhérents

Nous sommes heureux aujourd’hui de constater d’une part le nombre toujours plus important de personnes qui soutiennent nos actions mais aussi leur diversité. Des plus jeunes aux plus âgés, des artistes aux naturalistes, des fondateurs aux plus récentes recrues, l’éventail des intérêts et des projets est riche. Vive « l’ANAdiversité » ! Des curieux de nature aux spécialistes en passant par les généralistes, l’ensemble des adhérents nous a témoigné d’une grande reconnaissance. Un regard très positif est porté sur l’association, sa démarche et son professionnalisme. L’ensemble de l’équipe vous remercie pour votre confiance !

Des valeurs partagées

Première motivation d’adhésion, vous soutenez avant tout nos objectifs de respect et de protection de l’environnement. De façon ponctuelle mais majoritaire, les membres participent aux sorties. Beaucoup apprécient le relationnel avec les bénévoles et les salariés jugés compétents et pédagogues. L’échange et la découverte sont les maîtres mots de bon nombre de personnes qui viennent rencontrer un réseau et partager une passion avec des passionnés !

place_des_benevoles_pourcentage

Votre contribution bénévole se manifeste surtout à travers les missions de connaissances et d’inventaires grâce aux transmissions de données naturalistes et de participation aux suivis et comptages. Elle est régulière sur l’année et intervient dans divers contextes (missions, groupes thématiques, individuel, sorties…)
On note qu’il existe des écarts de compétences naturalistes entre les membres. Cela est bien normal et nous sommes heureux de toucher les experts autant que les néophytes. Chacun a sa place au sein de l’association! Nous serons vigilants à ce que cette différence continue d’être un levier à l’émergence de projets et pas un obstacle.

Du rêve à la réalisation

Un grand nombre de projets, petits et grands ont pu être réalisé et ont marqué les esprits, comme vous nous l’avez confié (voir ci-dessus). D’autres attendent de voir le jour et vous ne manquez pas de créativité et de motivation. Cependant un nombre important de remarques témoignent d’un manque de visibilité des actions et des possibilités d’implication. Nous ouvrons donc un chantier afin d’améliorer ce point !

 

On va surfer!

A propos des outils de communication, vos retours sur ceux existants nous permettent de mettre en priorité des axes d’amélioration. Nous sommes heureux de vous annoncer l’arrivée d’un nouveau site internet ! Actuellement en gestation, il verra le jour très prochainement. Nous supposons que le faible nombre de réponses concernant la page face book est lié au faible taux d’utilisation ou de connaissance de cet outil. En revanche le calendrier de l’ANA’ture est fortement apprécié…et nous avons besoin de vous pour le diffuser, nous lançons donc un appel à volontaire !

outils_de_communication

Dans l’espace

Selon la répartition géographique des adhérents, l’ANA rayonne sur la majorité de l’Ariège excepté sur la vallée de la haute Ariège, en particulier sur deux cantons : le Vicdessos et Ax les thermes. Certains adhérents témoignent de difficultés liées à leur isolement. Cette répartition de la présence sur le territoire est une richesse pour d’éventuels projets mais peut également représenter un réel frein. Nous vous proposerons donc des nouveautés afin d’utiliser cette donnée à votre avantage et dans l’intérêt des actions!

repartition_des_adherents_ariege

Ce petit résumé vous donne un avant-goût d’un article plus complet qui paraîtra dans la prochaine édition. Grâce à cet état des lieux nous engageons un travail afin de favoriser une vie associative dynamique et de qualité. Perpétuel chantier, si vous souhaitez nous faire part de vos suggestions, il n’est jamais trop tard, n’hésitez pas ! Nous vous tiendrons au fait des avancées des différents programmes. Affaire à suivre…

Noémie Larrue

ParJulien Vergne

Belle saison pour les Milans royaux!

Cette année, les couples de Milans royaux que nous suivons dans la zone échantillon du Couserans a été particulièrement fructueuse. Sur les 10 couples suivis, 18 jeunes ont pu prendre leur envol. Un couple ayant eu 3 jeunes a malheureusement connu un échec et a déserté les lieux…

ParJulien Vergne

L’Ana en vidéo

Voici quelques vidéos réalisées lors de différents projets… Partager la publication “L’Ana en vidéo” FacebookGoogle+PinterestTwitterEmail

ParJulien Vergne

Un site internet sur les plantes exotiques envahissantes en Midi-Pyrénées

Les invasions biologiques animales et végétales sont la 2ème cause d’extinction de la biodiversité dans le monde. Elles ont un coût annuel de plus de 12 milliards d’euros pour l’Union européenne. En Midi-Pyrénées, une vaste mobilisation a permis d’élaborer un plan régional d’actions répondant aux défis écologiques, économiques et sanitaires soulevés par les plantes exotiques envahissantes. 143 espèces exotiques sont Lire la suite