Liste de catégorie Groupe Botanique

ParAmbre Luczynski

Festi’Flora 2022 – Dimanche 29 mai 2022 à Montségur

La Réserve naturelle régionale du massif du Saint Barthélémy vous convie à une journée festive où la flore pyrénéenne est à l’honneur le dimanche 29 mai 2022 à partir de 10h à Montségur ! Suite au succès de la première édition de Festi’Flora 2021, la flore s’exprimera cette année par le biais du spectacle humain vivant.

Tout un programme à découvrir (sur inscription) :

Le matin :

A partir de 10h, venez découvrir les espèces de fleurs patrimoniales de l’Est des Pyrénées via un petit jeu de piste qui vous mènera dans le village à la recherche de panneaux photographiques. Jeu à faire en autonomie grâce à un questionnaire fourni, aidé par les animateurs.

L’après-midi :

Deux moments de spectacle vivant vous permettront de rencontrer la flore sous un angle nouveau :

14h : Le voyage du Lys des Pyrénées enraciné   Balade participative avec Mickael Bodergat

16h : La nature ça me connaît !   Balade théâtralisée avec la compagnie la Cerise sur le noyau

Il s’agit de balades faciles autour du village.

Lieu : Rendez-vous au 104 ter à Montségur à la maison de la réserve naturelle.

Renseignements et réservations auprès de la réserve naturelle régionale du massif du Saint Barthélémy educ_rnr@ariegenature.fr ou au 06 46 76 24 21 ou xavier.p@ariegenature.fr

(Evènement Gratuit)

Xavier Pasquier

Photos : Lis des Pyrénées – Julien Vergne

ParAmbre Luczynski

Reprise de l’atelier Herbier de Christian Maugé !

Après une interruption de deux ans due au Covid le groupe de travail sur l’herbier Christian Maugé a
repris son activité le 11 mars !

C’est avec plaisir et curiosité que nous avons à nouveau ouvert ces feuilles de journaux contenant les précieuses et fragiles collectes de ce botaniste il y a plus de trente ans. Un bel ouvrage réalisé en 2013 par l’ANA-CEN Ariège et toujours disponible qui nous fait découvrir son parcours et sa méthode.
La valorisation de l’herbier par un montage soigneux demande surtout de la patience et ne nécessite pas de connaissances pointues en botanique, nous avons besoin de bénévoles pour constituer des équipes et avancer plus vite car il y a beaucoup à faire !
Nous remercions celleux qui nous ont déjà rejoint et celleux qui nous rejoindront dans les semaines à venir !

Les séances se déroulent le vendredi de 14h à 17 h dans les locaux de l’ANA-CEN Ariège à Alzen.

Contact : Paul Alamy : paulalamy@orange.fr

Paul Alamy

ParAmbre Luczynski

“Cos. La rentrée des bénévoles de l’Ana-Conservatoire” La Dépêche du Midi – dimanche 27 février 2022

https://www.ladepeche.fr/2022/02/27/la-rentree-des-benevoles-de-lana-conservatoire-10137487.php

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu de la Rentrée des bénévoles 2022 de l’Ana-Conservatoire d’espaces naturels Ariège (samedi 12 février 2022)

Samedi 12 février 2022 de 15h à 19h nous avons retrouvé une soixantaine d’adhérent·es à la salle des fêtes de Cos pour notre Rentrée des bénévoles 2022 !

Cette réunion annuelle spéciale adhérent·es vise à rassembler les bénévoles et futurs bénévoles de l’association ainsi que les animateur·rices des 6 groupes thématiques pour discuter ensemble des projets réalisés en 2021 et ceux à venir en 2022 (sorties, suivis, comptages, chantiers, formations).

Le programme de la journée était le suivant :

15h – 16h30

  • Présentation de la structure ;
  • Présentation des 6 groupes thématiques.
Plénière_Emile Simonato

16h30-17h

  • « Speed-dating » !

17h-19h

  • Découverte des stands thématiques (discussions et inscriptions) ;
  • Visite du futur bâtiment « La Maison de la Biodiversité » ;
  • Exposition photos et apéritif partagé.
Exposition photo_Emile Simonato

Voilà le résumé des actions à venir en 2022 pour chaque groupe thématique :

  • Le groupe botanique (Christophe Massiera et Cécile Brousseau)
  • 2 journées de formation sur la reconnaissance des Orchidacées avec Catherine Mahyeux Samedi 14 mai et samedi 4 juin 2022. Contact : catherine.m@ariegenature.fr
  • 2 journées de formation sur l’identification des Astéracées et des Apiacées avec Françoise Laigneau Dimanche 3 juillet et dimanche 7 août 2022. Contact : francoise.laigneau@lilo.org
  • Des ateliers organisés par le groupe Herbier (montage de l’herbier de C. Maugé + Guilhot) avec Paul Alamy et Robert Manceau Les vendredis matin (à Alzen). Contact : paulalamy@orange.fr
  • Les suivis Urbaflore et les prospections des plantes exotiques envahissantes continuent avec Cécile et Fabienne. Contact : cecile.b@ariegenature.fr
  • Des sorties le plus souvent possible selon les envies des membres : sorties botaniques (inventaires de sites, recherche d’espèces), création d’un nouveau groupe sur la reconnaissance des plantes utiles et comestibles avec Christophe Massiera. Contact : chris.ecobati@gmail.com
  • Le groupe ornithologique (David Pasin et Julien Vergne)
  • 3 journées d’initiation à la reconnaissance des chants d’oiseaux Avec Julien Vergne. Contact : julien.v@ariegenature
  • Les suivis continuent ! Gypaète ; Aigle Royal (Julien Garric) ; Percnoptère (Corélia Pratx) ; Pic (Julien Vergne) ; Busard (dortoirs hivernaux et nidification) Saint-Martin et Cendré (Thomas Cuypers) ; héronnières ; Limicoles, anatidés dont Œdicnème et Courlis cendré.
  • 1 weekend de comptage des oiseaux migrateurs Avec Martin Castellan au Col de Larnat. Contact : mcastellan@martincastellan.com
  • Le groupe Herpétologique (Olivier Buisson et Pauline Levenard)
  • 2 sessions de formation * Pour le suivi amphibien d’une mare ou dans d’autres missions d’inventaire (le 16 février au Mas d’Azil et en mars 2022).
  • Suivis – Amphibiens sur une ou plusieurs mares (3 passages tous les 2 ans) + Population de Grenouilles rousses à Varilhes (de janvier à juin).
  • Accompagnement ponctuel des salariés de l’ANA-CEN Ariège sur les divers inventaires.
  • Inventaire des Calotritons des Pyrénées sur le piémont et le Donezan.
  • Prospections – Zones humides et mares sur tout le département avec un groupe de bénévole + De votre commune avec information auprès de la mairie et autorisation des propriétaires. Contact : pauline.l@ariegenature.fr
  • Etudes – Alytes obstetricans et Alytes almogavarii/Natrix astreptophora et Natrix helvetica/Vipera aspis zinnikeri/Salamandra salamandra. Contact : buisson.olivier@wanadoo.fr
  • Le groupe Petites Bêtes (Pierre Gauthier et Alexis Calard)
  • 2 journées de formation à la détermination des papillons diurnes d’altitude d’Ariège dans le cadre de l’Atlas des Papillons (peut-être sous forme d’un weekend) avec Florine Hadjadj et Alexis Calard. Contact : florine.h@ariegenature.fr/alexis.c@ariegenature.fr
  • 1 journée de formation au printemps dans le cadre de l’ABC Pollinisateur (5 places maximum) Protocole Spipoll/Aide sur la pose et la récolte des pièges à insectes/Aide sur la pré-détermination des différents groupes piégés/Recherche de messicoles. Contact : pauline.l@ariegenature.fr
  • 1 sortie pour découvrir les fourmis avec Matthieu Roffet de la Boîte à fourmis. Contact : contact@laboiteafourmis.fr
  • Possibilité de participer au programme de sciences participatives PSIBIOM avec Maxime Cauchois du CNRS de Moulis (identification d’orthoptères via des enregistrements audio et photo). Contact : mcauchoixxx@gmail.com

Contact : thomas.c@ariegenature.fr/sarah.lorion@gmail.com

Merci aux participant·es et à l’année prochaine !

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu de la sortie “à la découverte des lichens” du samedi 22 janvier 2022

Connaissez-vous les lichens ? C’est une des plus vieilles histoires d’amour connue…

Apparus il y a 400 millions d’années, les lichens sont l’union d’une algue et d’un champignon vivant en symbiose, chacun tirant profit de cette association. Si on ouvre l’œil, on s’aperçoit vite que nous en sommes entouré·es où que nous soyons.

Le programme de sciences participatives Lichens Go ! permet à chacun·e d’apprendre à reconnaître les différents lichens afin d’évaluer la qualité de l’air. En effet, les lichens sont d’excellents bio-indicateurs, certains d’entre eux étant très sensibles à la pollution.

Grâce aux participant·es des sorties Lichens Go ! organisées ces derniers mois, nous avons pu mettre le protocole en place dans 3 villes du département (Montgaillard, Lavelanet et Pamiers). Nous remercions les participant·es à ces sorties qui ont permis de récolter des données et de faire vivre ce programme.

Nous continuerons à y participer en 2022 et à proposer des sorties pour le faire découvrir ! 

ParAmbre Luczynski

“Autour des lichens, animation et science participative” La Dépêche du Midi – dimanche 16 janvier 2022

Dans le cadre de ses sorties nature du mois de janvier, l’ANA-Conservatoire d’espaces naturels Ariège propose une animation autour des lichens le mercredi 19 janvier à 14 heures. Marie Bouquerel conduira les participants sur un itinéraire proche du milieu urbain, au départ de la voie verte. Engagée dans une formation au BTS gestion et protection de la nature, elle a un statut d’apprentie au sein de l’association naturaliste ariégeoise depuis septembre 2020, avec des missions d’animatrice nature. « Les lichens sont très discrets, sur les roches, les mousses, les arbres, et on passe à proximité sans presque les voir. Pourtant ils peuvent nous être très utiles pour connaître la qualité de l’air qui nous entoure », affirme-t-elle. Elle a elle-même appris à les reconnaître et se propose de communiquer largement ses connaissances. Elle est notamment intervenue deux fois au club environnement du collège Pasteur. La sortie de mercredi s’adresse à tout public avec une intention : inviter les personnes sensibles à ce sujet à s’inscrire à une expérience nationale de science participative.

On pourra donc découvrir ces organismes à la fois si forts et si fragiles. Les lichens sont constitués d’un champignon et d’une algue vivant ensemble, en symbiose. Le champignon permet au lichen d’être bien fixé au support. Il protège l’algue des agressions extérieures et capte l’eau et des minéraux dans l’atmosphère, le brouillard, la pluie et la neige. Les algues apportent au champignon les sucres et nutriments issus de la photosynthèse. Perméables à l’eau, les lichens sont très exposés à la pollution atmosphérique. Certaines espèces y sont très sensibles et meurent rapidement quand l’air devient pollué.

« En étudiant les différentes espèces de lichens, on peut évaluer la qualité de l’air grâce à au protocole prévu par le programme de science participative Lichens Go. Et, les lichens croissant très lentement, ils indiquent un niveau de pollution cumulé sur plusieurs années », apprendra-t-on en participant à cette initiative nationale.

A.E.

Pour participer à cette animation (ainsi qu’à celle prévue le 22 janvier à Pamiers), il est obligatoire de réserver auprès de Marie Bouquerel au 05 61 65 90 28. Et pour en savoir plus sur le programme Lichens Go, on peut consulter le site internet dédié : www.particitae.upmc.fr/fr/suivez-les-lichens.html

Avec l’ANA-CEN Ariège, apprenez à reconnaître les lichens et participez à Lichens Go, un programme national.

ParAmbre Luczynski

La rentrée des bénévoles 2022 approche : à vos agendas !

La rentrée des bénévoles aura lieu samedi 12 février 2022 de 15h à 19h à la salle polyvalente de Cos.


Au programme, une présentation de l’association, des actions menées par les bénévoles des 6 groupes thématiques en 2021 et des formations et sorties de 2022.


Cette réunion spéciale adhérent·es/bénévoles sera l’occasion de rencontrer les animateur·rices de façon informelle. Chacun·e pourra découvir les groupes thématiques (vie associative, botanique, ornithologique, herpétologique, chiroptère, petites bêtes) grâce aux différents stands. Il y aura aussi une présentation des missions de bénévolat spécifiques : suivi de la végétation au fil des saisons autour du changement climatique (Phenoclim), la mission du groupe Herbier débuté en 2017 pour valoriser les spécimens laissés par Christian Maugé, le projet d’inventaire des sites sonores remarquables d’Ariège et leurs cartes postales sonores…


Pour finir, nous profiterons de l’exposition de vos plus belles photos, en partageant un apéritif convivial !

Si vous souhaitez participer à cet évènement vous pouvez remplir ce formulaire d’inscription. Pour plus d’informations : Ambre Luczynski – ambre.l@ariegenature.fr ou par téléphone 05 61 65 80 54.

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu de l’animation à la découverte des lichens (mercredi 3 novembre 2021 à Montgaillard)

Mercredi 3 novembre, 5 personnes étaient présentes pour cette animation spéciale lichens à Montgaillard. L’après-midi a débuté par une présentation des lichens avec des participant·es motivé·es et un temps d’échange enrichissant !

Après ce temps d’échange, une explication a été donnée sur le principe des sciences participatives et le protocole du programme “Lichen Go”. L’identification a ensuite commencé autour d’un même arbre pour favoriser l’entraide entre les participant·es et expliquer l’utilisation d’une clé de détermination. 

Le 1er arbre a permis de faire des premières observations et hypothèses concernant la qualité de l’air (en se basant sur le nombre et la diversité de lichens présents). A priori, la qualité de l’air de cette station (zone d’étude) serait moyenne, un constat qui s’explique par sa proximité avec la route.

A l’arrivée de la pluie, la sortie a été écourtée et l’identification des autres arbres de la station reportée au 18 décembre prochain ! Une fois ce travail d’identification terminé, il sera possible de calculer un indice de pollution plus précis et de rentrer ces données sur la plateforme de Telabotanica pour qu’elle puisse être exploitées.

Merci aux participant·es et à très vite pour la prochaine sortie à la découverte des lichens !

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu du week-end à la grange d’Antras (chantier + jeu de piste) du 28 et 29 août 2021

Les « 24h pour la biodiversité » sur son territoire permettent de faire découvrir la richesse du patrimoine naturel départemental et de prendre conscience du rôle que nous pouvons jouer dans la connaissance de la biodiversité locale.

C’est pourquoi, nous avons choisi de dédier le weekend du chantier participatif du samedi 28 et dimanche 29 août de la Grange d’Antras (site en gestion de l’ANA-CEN Ariège) aux bénévoles des groupes thématiques ! L’occasion de se rencontrer et de passer un moment convivial tout en (re)découvrant le territoire de la grange sous un angle plus naturaliste.

Au programme du weekend :

  • Le Samedi 28 août était dédié au chantier participatif  (débroussaillage et amélioration des installations intérieures et extérieures).
  • Le dimanche 29 août était dédié au jeu de piste ! 3 groupes sont partis à la découverte du territoire qui entoure la grange à la recherche d’énigmes naturalistes et du code pour ouvrir le coffre fort !

Merci aux participant·es et à bientôt pour un prochain jeu de piste !

Ambre Luczynski

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu de la sortie « Herpétologie, entomologie et botanique à l’étang bleu » (dimanche 22 août 2021)

Nous étions 9 participant·es à braver la météo pour cette sortie sportive animée par Olivier Buisson à l’Étang Bleu sur la commune de Rabat-les-Trois-Seigneurs. Avec un départ dans le brouillard et une température tempérée, la journée s’annonçait favorable à une rencontre avec des serpents.

C:\Users\pau54\OneDrive\Documents\ANA\sorties 2021\herpéto 22_08\20210822_083910.jpg

Le premier arrêt « faune » nous a menés à la rencontre d’un impressionnant crapaud épineux (Bufo spinosus) femelle à l’orée du bois. Cet amphibien récemment élevé au rang d’espèce sur la base d’analyses génétiques se reconnaît à sa pupille horizontale cernée d’un iris orange ou rouge. Sa peau est capable de sécréter du venin pour se défendre des prédateurs.

C:\Users\pau54\OneDrive\Documents\ANA\sorties 2021\herpéto 22_08\20210822_094848.jpg

La montée à travers la forêt nous conduit à reconnaître plusieurs fougères, parnassie des marais, caltha des marais et autres plantes des milieux humides pyrénéens. En même temps, nous scrutons le fond du ruisseau présent tout le long du sentier à la recherche du calotriton des Pyrénées (Calotriton asper). Cet amphibien endémique était auparavant rattaché au genre Euproctes. Présent dans toute la chaîne pyrénéenne, il apprécie les ruisseaux de montagne où le courant est faible et où les poissons sont rares ou absents. L’accouplement se fait par amplexus, la femelle pond ses œufs sous les pierres. Le calotriton connaît une phase terrestre entre le stade larvaire et l’âge adulte. Les jeunes ont une bande jaune sur le dos qui peut perdurer à l’âge adulte, mais si l’on n’y prend pas garde, il se camoufle parfaitement dans son milieu naturel. Une fois le premier calotriton observé, nous observons plusieurs autres individus « in situ ».

Le long de la montée abrupte, nous faisons quelques arrêts pour reprendre notre souffle et observer plusieurs plantes présentes sur les sols acides qui composent le terrain sur lequel nous marchons : en dehors des traditionnels rhododendrons et myrtilliers, saxifrages, grassettes et aconit tue-loup retiennent, entre autres, notre attention.

Notre ascension nous mène d’abord à une vasque du ruisseau où l’on trouve des larves de perles, petits insectes vivant au bord des cours d’eau. Les larves se développent en milieu aquatique, leur corps plat leur permet de se coller sous les pierres afin de ne pas être emportées par le courant. Elles cohabitent ici avec des larves d’éphémères que l’on distingue par le nombre de cerques (2 pour les perles, 3 pour les éphémères). Puis, nous arrivons à une tourbière, milieu riche en biodiversité, caractérisée ici par la présence de sphaignes qui, en se décomposant, forme la tourbe riche en matières organiques. Sur les bords sont présents grassettes et droseras, deux plantes carnivores emblématiques de ce milieu. Malheureusement, les conditions climatiques ne nous permettent pas d’observer les libellules que l’on pourrait trouver ici, en particulier la rare Leucorrhine douteuse.

Nous arrivons finalement à l’étang Long qui sera le lieu de notre pause-déjeuner dans une atmosphère automnale. Les abords du lac nous présentent une belle exuvie de libellule et nous laisse voir notre première grenouille rousse qui file rapidement se cacher.

Une brève éclaircie à point nommé nous ramène en été pour apercevoir le Pic de Peyroutet surmonté par quatre vautours fauves. Le temps également de surprendre un lézard vivipare (Zootoca vivipara) sur son rocher. Ce lézard, de couleur variable, se caractérise par des bandes latérales le long du corps. Nous apprenons que cette espèce tire son nom du fait que les femelles donnent naissance à des petits entièrement formés. Il est donc vivipare. Par contre la population des Pyrénées se distingue par son oviparité, c’est-à-dire que les femelles pondent des œufs. Il s’agit donc d’un « lézard vivipare ovipare » !! 

Alors que la température semble se réchauffer, nous amorçons la descente avec toujours espoir de « tomber » sur un serpent. Il n’y aura pas d’autres éclaircies, mais lors d’un arrêt à une source, nous croisons la route d’une grenouille rousse (Rana temporaria), qui cette fois, ne nous échappe pas. Très semblable à la grenouille agile (Rana dalmatina) qui elle aussi a un masque derrière les yeux, elle s’en distingue par plusieurs caractéristiques dont son museau anguleux, son iris cerclé d’or, son ventre souvent tacheté. Aucune de ces caractéristiques prise séparément ne permet malheureusement de distinguer les deux espèces.

Nous quittons la pelouse, dernière chance de trouver un serpent parmi les cailloux dispersés pour retrouver la forêt.Plantes et champignons de toutes couleurs peuplent les bords du sentier. Au milieu de la végétation aux multiples nuances de vert se dresse un bel œillet des poètes (Dianthus barbatus).

Nous quittons finalement la forêt à l’ambiance enchanteresse pour terminer cette belle journée (humainement parlant plus que météorologiquement parlant).

Merci à Olivier d’avoir partagé ses connaissances et à tou·tes les participant·es pour leurs contributions à cette journée (botanistes, mycologues, naturalistes en herbe et en devenir).

Pauline Gaubert