Liste de catégorie Non classé

ParAmbre Luczynski

Lancement d’une plate-forme web en faveur des plantes messicoles !

plantesmessicoles.fr

ParAmbre Luczynski

“Apprentis bénévoles au fil de l’Hers et ses affluents”, La Dépêche du midi – 28 février 2020

ParCarole Herscovici

La Dépêche du midi – 9 avril 2020

” Les chauves-souris ne sont pas dangereuses ” assure Thomas Cuypers

La Dépêche du midi - 9 avril 2020 - Les chauves-souris ne sont pas dangereuses
La Dépêche du midi – 9 avril 2020 – Les chauves-souris ne sont pas dangereuses
ParCarole Herscovici

Covid-19 : annulation des évènements

Cher public, chèr·es adhérent·es,

Compte tenu des nouvelles consignes sanitaires liées à l’épidémie de COVID 19, l’Ana – Conservatoire d’espaces naturels Ariège suspend jusqu’au 1er décembre les animations programmées par l’association.

Nous vous tiendrons informé·es par mail, sur le site internet et la page facebook de l’association de la reprise de nos activités. Nous espérons vous retrouver en bonne santé pour de prochaines activités nature.

ParCarole Herscovici

La Dépêche du midi – mardi 14 janvier 2020 : faune en hiver

A la découverte de la faune de la Réserve naturelle en hiver

DDM_14012020_A la découverte de la faune de la réserve naturelle en hiver
DDM_14012020_A la découverte de la faune de la réserve naturelle en hiver
ParNathalie Lespes

La Dépêche du Midi du 19 Juin 2019

Les journées du Patrimoine de pays et des Moulins

Revue de Presse; La Dépêche Du Midi du 19 juin 2019, Les Journées du patrimoine de pays et des Moulins
Revue de Presse; La Dépêche Du Midi du 19 juin 2019, Les Journées du patrimoine de pays et des Moulins
ParNathalie Lespes

Alternatives écologiques – Les chauves-Souris

Alternatives Écologiques une émission présentée par Marie Christine, sur Radio Transparence


Pour cette émission retrouvez Thomas Cuypers pour nous parler des Chauves-souris.

Radio Transparence

Nos autres émissions radio ICI

ParJulien Vergne

Nature d’Ariège Infos – BL90 (décembre 2018)

Sommaire

  • Editorial
  • La vie associative à la loupe
  • « Ariège grandeur nature »
  • Les deux dernières éclosions de la Série de posters Brins d’Ariège
  • Projet de mare de l’éco-lotissement à Dun
  • Chantier d’arrachage de Renouée du Japon, Castelnau-Durban
  • Création de catiche au bord de l’Arize à La Bastide de Sérou avec l’association 117
  • L’Alphabet du botaniste en Herbe, I comme Iridaceae
  • L’Ana, lauréate de l’appel à projets lancé par RTE, en partenariat avec le réseau des Cen

Brèves ariégeoises

  • Une nouvelle espèce de reptile dans le département de l’Ariège
  • Quoi de neuf à la RNR Massif du Saint-Barthélémy ?

Dossier du mois

  • Nous voulons des messicoles ! – le programme Messiflore –
  • Un martélo quoi ? – Un mar-té-los-cope !
  • Le Biros, une maternité pour Noctules
  • Une nuit internationale pour les chauves-souris

Télécharger le document PDF

ParMarina Leonetti

La Garance voyageuse : “Les ambroisies : invasives et allergènes”

“On appelle “plantes exotiques envahissantes” des plantes introduites par l’Homme de manière accidentelle ou volontaire, capables de se reproduire spontanément et de former des populations pérennes sans assistance humaine, et présentant des capacités de dispersion menant à une expansion géographique de leurs populations. ”

Les préjudices 

“L’ambroisie à feuilles d’armoise et l’ambroisie trifide, présentes dans les cultures, posent des problèmes agronomiques considérables (perte de rendement, résistance aux herbicides…) pouvant entraîner l’abandon de la culture du tournesol. Les problèmes de santé publique, dus à leurs pollens très allergisants, sont aussi très importants.”

Les ambroisies sous surveillance en Occitanie

“Depuis 3 ans, les CPIE de l’ex-Région Midi-Pyrénées, en partenariat avec le Conservatoire Botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées, mènent des actions sur les plantes exotiques envahissantes, avec une attention particulière, dans certains départements, sur les ambroisies. Des stands d’information, des conférences, des émissions radio et des articles de journaux ont permis de faire découvrir les ambroisies au grand public, aux élus et aux professionnels, et de les informer des problèmes de santé qui leur sont liés. ”

Pour plus d’information, vous pouvez lire l’article complet et consulter le site du Conservatoire Botanique de Midi-Pyrénées : http://pee.cbnpmp.fr 

ParMarina Leonetti

Le Life+ Desman des Pyrénées – Année 2016

Financements
2 672 707 €, c’est le montant du budget prévisionnel du projet sur les 5 ans. Avec la Commission Européenne, qui participe à hauteur de 50%, 9 partenaires financiers soutiennent le projet.Logos_life+

Contexte et objectifs
Le Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus) est un petit mammifère semi-aquatique découvert en 1811 qui a été très peu étudié. Les enjeux européens pour sa conservation sont importants puisque son aire de répartition mondiale, restreinte au 1/4 nord-ouest de la Péninsule Ibérique et du massif pyrénéen, montre des signes inquiétants de fragmentation. Il est soumis à un risque élevé d’extinction à l’état sauvage (UICN). Cette tendance s’observe aussi en France où de nombreuses menaces liées aux activités humaines ont été identifiées (hydroélectricité, détérioration/fragmentation de ses habitats…).
La mise en oeuvre récente du Plan National d’Actions Desman permet de mieux cerner ses exigences écologiques mais l’acquisition des connaissances doit être poursuivie de manière plus opérationnelle et des actions de conservation doivent être menées. L’urgence de la prise en compte du Desman est amplifiée par des échéances nationales et européennes (directive européenne incitant à accroître la part des énergies produites à partir de sources renouvelables, renouvellement des concessions hydroélectriques françaises…). Dans ce contexte, les attentes des services instructeurs et des aménageurs sont fortes.
Ce projet LIFE+ propose d’améliorer de façon pérenne et démonstrative le statut de conservation de l’espèce sur les 11 sites Natura 2000 du projet, et à plus long terme à l’échelle des Pyrénées via la transposition des méthodes et outils élaborés.
Comme pour le PNAD, l’ensemble des acteurs, concernés par le sujet, travaille en partenariat pour une meilleure connaissance de ce petit mammifère et pour sa protection. L’Ana met donc en œuvre 13 actions sur trois sites Natura 2000 en Ariège :
– Le site FR 7300827 : Vallée de l’Aston (Site pilote du Life+)
– Le site FR 7301822 : Garonne (Ariège Hers et Salat)
– Le site FR 7300831 : Quérigut Orlu
La nature des actions est très variée, allant de l’apport de connaissance sur l’écologie de l’animal à l’animation auprès des écoles. Des actions concrètes d’aménagement ou de restauration d’habitats de l’espèce sont également au programme.

Détail de l’action en 2016
En 2016, l’Ana a travaillé particulièrement sur une action de restauration de cours d’eau (Hers vif) à Fougax-et-Barrineuf, dont l’objectif était de récréer un habitat favorable au Desman des Pyrénées, ainsi qu’à la biodiversité associée (truites, écrevisses,…). Des suivis après travaux par recherche de fèces sont prévus courant 2017 et en 2018. Ce travail a été mené en partenariat avec la Fédération de pêche de l’Ariège
Pour en savoir plus sur le Life+ Desman des Pyrénées :
http://www.desman-life.fr/
https://www.facebook.com/desmanlife

Fiche présentation Life+ Desman

Dossier de presse 2015