Liste de catégorie Revue de presse

ParAmbre Luczynski

Les écoliers vont plancher sur les « agents pollinisateurs » (locale Montaut) – La Dépêche du Midi

La communauté de communes des Portes d’Ariège-Pyrénées, labellisée TEN (territoire engagé pour la nature), porte les projets suivants sur son territoire, et notamment sur la commune de Montaut : un ABC de la biodiversité en production agricole, nommé « Une graine, une fleur, un enfant » prévu en mars 2022 pour tous les écoliers du primaire, et un projet culturel qui fait l’objet de son premier comité de pilotage.

Yannick Jousseaume, maire de Montaut et vice-président de la com-com, a présenté succinctement le projet ayant comme fil conducteur les agents pollinisateurs, et plus particulièrement les insectes qui en représentent 70 %. Il s’agit de proposer aux écoles qui ont candidaté six séances réparties sur l’année scolaire, avec une séance de restitution le 17 juin 2022 aux Domaine des Oiseaux de Mazères.

Quatre associations ariégeoises ont été ciblées pour répondre à cet objectif : l’association des naturalistes ariégeois (ANA), la compagnie EA, le Théâtre de la Terre, et l’association Contre Point. Le but est de proposer aux enfants des leviers d’actions très différents et complémentaires, à savoir, des ateliers nature, des ateliers cirque, théâtre, chant, dessin, kamishibaï, création artistique diverses et variées, etc.

Michel Mason, inspecteur de l’Education nationale (IEN), accompagné de Monsieur Caperan, conseiller pédagogique, a réaffirmé la volonté de l’académie de s’inscrire fortement dans des projets de développement environnementaux. Il a aussi remercié l’ensemble des enseignants présents pour leur participation à ce projet et l’effort de sensibilisation qu’ils véhiculent auprès des enfants.

Une séquence de 45 minutes, a ensuite été présentée par Anne Tison, présidente de l’ANA accompagné de Guillaume, afin de mieux connaître les agents pollinisateurs et aider les associations et enseignants présents. Le dernier point consistait, à ce que les associations et les écoles concernées prennent un temps d’échange pour mettre en place le planning des interventions sur l’année scolaire.

L’ANA, la compagnie EA, le théâtre de la Terre et l’association Contre Point ont présenté le fil conducteur et la nature des ateliers prévus sur l’année scolaire. Yannick Jousseaume a ensuite remercié l’ensemble des participants en indiquant de nouveaux programmes verraient le jour en 2022.

ParCarole Herscovici

Le Tuc de Montcalivert aménagé – La Dépêche du Midi – samedi 18 septembre 2021

ParCarole Herscovici

Quelle est la qualité de l’air à Foix ? La Dépêche du Midi – Mardi 21 septembre 2021

Deux associations, Foix en commun(e) et l’ANA-CEN Ariège s’unissent pour tenter de développer un réseau de capteurs de particules fines. Objectif : mieux mesurer la qualité de l’air… Aujourd’hui, les associatifs ont rendez-vous avec les élus fuxéens.

ParAmbre Luczynski

“La faune et la flore du massif de Tabe, et un peu d’histoire” – La Dépêche du Midi – 01/08/21

Locale
Pays d’Olmes
La faune et la flore du massif de Tabe, et un peu d’histoire

L’ANA-CEN propose des randonnées à la Réserve naturelle régionale du massif de Saint-Barthélemy (ou massif de Tabe). Ces randonnées s’orientent sur la découverte de la faune, de la flore et de toutes les richesses de la réserve naturelle. Entre 1280 m et 2368 m, celle-ci comprend majoritairement des milieux ouverts servant de zone d’estive bovine et ovine au dessus du domaine de la hêtraie-sapinière. On y trouve 32 habitats dont certains liés aux milieux humides et tourbeux ainsi que ceux des landes et des pelouses montagnardes à alpines. La flore compte une cinquantaine d’espèces végétales patrimoniales dont deux sont protégées nationalement (la drosera à feuilles rondes et l’androsace de Vandelli) et une régionalement (la linaigrette engainée). L’avifaune compte 64 espèces dont 12 font partie de la « Directive Oiseaux ». On y trouve les galliformes de montagne : perdrix grise des Pyrénées, grand tétras, lagopède alpin. Pour les invertébrés, on peut mentionner l’agrion hasté, la leste dryade, la leucorrhine douteuse, le grand apollon, le moiré pyrénéen. L’animateur Xavier Pasquier propose plusieurs rendez-vous durant le mois d’août pour le plus grand bonheur des amoureux de la montagne et de tous ceux qui souhaitent la découvrir.

Le programme des sorties en août
Mercredi 4 août à 9 h 30. De becs en plumes, s’envoler vers l’univers des oiseaux aux Monts-d’Olmes. Mercredi 11 août à 9 h 30. Randonnée commentée à deux voix : biodiversité à Moulzoune avec Xavier Pasquier et histoire du ski avec Lucas Destrem du Pays d’art et d’histoire. Jeudi 12 août à 9 h 30. Le peuple des zones humides des Monts-d’Olmes. Mercredi 18 août à 9 heures. Roche, eau, estive et forêt, plongée dans l’histoire des paysages. Jeudi 19 août à 9 heures. Ils nous prennent de haut, les rapaces des Pyrénées. Mercredi 25 août à 9 h 30. La montagne face aux changements climatiques, lire les évolutions du paysage.

Renseignements et réservations au 05 61 65 44 82 et, pour la journée du 11 août au 05 61 05 52 03

ParAmbre Luczynski

“Nettoyage des plans d’eau sur le site des gravières” – La Dépêche du midi – 28/07/2021

ParAmbre Luczynski

“Une “première mondiale” à Enedis”La Dépêche du Midi – 07/07/2021

ParAmbre Luczynski

“La Réserve d’Orlu assure le suivi de ses habitants” La Dépêche du midi – 30/04/2021

ParAmbre Luczynski

“Escosse : un programme pour restaurer des zones humides essentielles” La Dépêche du Midi – 02/05/2021

Les naturalistes de l’Ariège veulent réhabilités ces milieux humides, essentiels à l’écosystème / photo ANA-CEN Ariège

https://www.ladepeche.fr/2021/05/02/un-programme-pour-restaurer-des-zones-humides-essentielles-9521182.php

Les mares, ces zones humides, sont essentielles et représentent des enjeux importants en termes de biodiversité et de ressource en eau. Ainsi, dans le cadre d’un projet porté par l’union régionale des centres permanents d’initiatives pour l’environnement (URCPIE), l’association des naturalistes d’Ariège (ANA), a mené en 2018 un inventaire complémentaire des mares sur une partie des communes ariégeoises.

Cet inventaire et les contacts établis avec les communes, propriétaires et usagers ont montré combien, dans le contexte actuel des changements globaux, l’existence des zones humides et plus particulièrement des mares, constitue un enjeu important (ressource en eau, abreuvement, restauration de la trame bleue, etc). Or, les phénomènes d’abandon, d’atterrissement, d’enfrichement, de dégradation de berges…, font que beaucoup de mares inventoriées sont en “mauvais état et ne jouent plus leur rôle agricole et biologique”.

Un appel à la population

Ainsi, l’ANA, portés par la cellule d’assistance techniques en faveur des zones humides (CATZH) d’Ariège et des missions qui lui sont confiées dans ce cadre par l’Agence de l’eau Adour — Garonne, se propose, dans sa programmation 2020-2021 d’engager des actions de restauration de mares sur les communes dont la connaissance de celles-ci a été améliorée.

Ces actions de restauration de mares sont aussi l’occasion de sensibiliser et d’informer le grand public sur l’importance de ces écosystèmes.

De ce fait, la structure propose une campagne de restauration de mares, à titre gracieux, sur les Coteaux de Terrefort pour l’automne 2021.

Afin de mettre en place la phase opérationnelle de ces chantiers, les personnes intéressées par l’initiative ou bien qui disposent d’une mare qui aurait besoin d’une intervention sont priées de se faire connaîte. Une visite de terrain sera planifiée avant les travaux à engager afin de déterminer les potentiels besoins.Pour cela, il faut contacter la mairie pour plus d’information au 05 81 30 52 86 ou bien par courrier à l’adresse suivante : mairie.escosse@sfr.fr

La Dépêche du midi

ParAmbre Luczynski

“Balade au cœur du marais avec le Pays d’art et d’histoire” La Dépêche du Midi – avril 2021

ParAmbre Luczynski

“420 nouveaux arbres vont repeupler les berges de l’Ariège” La Dépêche-du-Midi – 3 mars 2021