Compte-rendu de la réunion du groupe “chiro” du jeudi 10 mars 2022

ParAmbre Luczynski

Compte-rendu de la réunion du groupe “chiro” du jeudi 10 mars 2022

Jeudi 10 mars dernier, une vingtaine de bénévoles du groupe “chiro” se retrouvaient dans les locaux de l’ANA-CEN Ariège à Alzen. Chacun·e a pu se présenter, parler des chauves-souris (techniques d’inventaires, écologie des espèces, habitats forestiers, acoustique…) et nous vous avons présenté les différentes actions que nous envisageons pour le groupe chiro :

Atlas des chiroptères d’Ariège

Le territoire du département a été divisé en mailles. Sur certaines, nous avons très peu de données ou des données anciennes. Le but de cette action serait donc d’inventorier les mailles qui ont peu de données et de réactualiser les autres. Ainsi, nous pourrions refaire un atlas avec la répartition actualisée de chaque espèce de chauves-souris en Ariège. Pour cela, les données visuelles sont les bienvenues mais l’écologie acoustique nous permettrait d’avoir rapidement plus de données. Des détecteurs autonomes d’ultrasons peuvent être prêtés à l’ANA-CEN Ariège dans ce but.

Cependant, peu de personnes sont formées au matériel et à l’acoustique dans le groupe. Nous aimerions donc organiser des soirées de formation, tout d’abord au matériel, puis au traitement des sons et enfin, pour les plus courageux à l’analyse des ultrasons. Ces formations se dérouleront en salle sur ordinateur. Pour le lieu, je pensais essayer de trouver une salle à Castelnau-Durban (mairie ou act’en’scène), c’est plutôt central entre Foix et Saint-Girons mais ça dépendra des personnes intéressées.

Ces soirées de formations sont dédiées à des bénévoles actifs qui veulent s’investir dans le groupe chiro de l’ANA-CEN Ariège. Elles n’ont pas vocation à vous former pour votre activité professionnelle.

Inventaire des chiroptères dans les églises des villages d’Ariège

Plusieurs espèces de chauves-souris affectionnent particulièrement les différents espaces que leurs offrent les monuments religieux (combles, clochers, petites anfractuosités…). Cependant, ces monuments sont sous-inventoriés en Ariège. Le but serait de prendre contact avec les mairies pour obtenir l’autorisation de pénétrer dans les églises et les clefs souvent nécessaires pour accéder aux étages supérieurs. L’inventaire peut se faire également en sortie de gîtes : comptage des chauves-souris qui sortent de l’église en début de nuit. On pourrait s’organiser entre nous des journées/soirées d’inventaire.

Pour plus d’information sur ce groupe vous pouvez contacter Thomas Cuypers (thomas.c@ariegenature.fr) ou Sarah Lorion (sarah.lorion@gmail.com)

Sarah Lorion

À propos de l’auteur

Ambre Luczynski administrator