Escalade & Biodiversité – Rapport final

L’abondance des milieux rupestres en Ariège et leur méconnaissance nous a conduit à devoir évaluer quantitativement et qualitativement le patrimoine naturel présent sur les falaises du département puis évaluer les conséquences des pratiques d’escalade afin d’assurer le maintien durable de ce capital biologique exceptionnel.

Cette étude découle d’une Charte pour un développement maîtrisé des pratiques de l’escalade et de l’alpinisme, signée en 2003 par les fédérations d’escalade et les associations de protection de l’environnement.

L’amélioration des connaissances est indispensables pour pouvoir gérer au mieux les milieux rupestres tout en préservant la richesse faunistique et floristique des falaises et les activités sportives qui y sont associées. C’est donc dans un souci de gestion concertée et de développement durable que cette étude a été menée. En tant qu’étude expérimentale, elle a permi de tester des méthodologies nouvelles.

Elle apporte la preuve de l’importance de la prise en compte de ces habitats pour la préservation de la biodiversité. Les falaises représentent un milieu très particulier où certaines espèces peuvent développer des adaptations morphologiques ou comportementales spécifiques à cet habitat.

Bien que l’impact ne soit pas facilement évaluable selon les groupes d’espèces, des solutions sont proposées pour permettre une pratique de l’escalade respectueuse de la biodiversité rupestre.

Rapport final de l’étude téléchargeable ici (11 Mo)