Gestion des milieux

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’objectif prioritaire d’un Conservatoire est de contribuer à la conservation du patrimoine naturel et tout particulièrement de sa biodiversité. Beaucoup de sites « naturels » (les mares, les pelouses sèches, les landes…) sont le résultat d’activités rurales traditionnelles. L’abandon de ces activités entraîne la disparition ou la banalisation de ces milieux riches et originaux.

Le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Ariège et la gestion des milieux

L’ANA, en tant que Conservatoire, protège et gère des milieux très divers. Elle a mis en place le plan de restauration des mares au sein du Pays Couserans et a participé au plan de restauration des tourbières du département de l’Ariège. Par ailleurs, de nombreuses conventions de gestion sont passées avec des propriétaires soucieux de leur patrimoine naturel (pelouses sèches, granges à chauves souris, bois humides…).
De plus, un nouvel outil est mis à disposition des propriétaires de zones humides : la Cellule d’Assistance Technique aux zones humides mise en œuvre par l’ANA. La CAT permet un conseil et un accompagnement des particuliers ou des collectivités lors de l’aménagement de leur patrimoine humide.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Objectifs

Gérer un milieu « naturel » c’est agir (ou ne pas agir) pour conserver, voire augmenter, sa valeur patrimoniale. Afin d’entretenir l’équilibre écologique en fonction des objectifs précis de conservation, il peut être préconisé :

  • De maintenir des activités traditionnelles ;
  • D’utiliser des techniques modernes ;
  • De mettre en place une gestion conservatoire sans but économique ;
  • De surveiller, simplement, l’évolution naturelle du site.

Les milieux naturels sont ainsi l’objet d’une gestion écologique adaptée, permettant de conserver ou de restaurer leurs intérêts patrimoniaux. Le Conservatoire propose et met en œuvre, en collaboration avec les usagers, des actions spécifiques aux milieux (curage des mares, débroussaillage, aménagements touristiques ou pédagogiques…) suivant un cahier des charges détaillé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Moyens

Un plan de gestion comporte quatre étapes essentielles :

  • Une approche descriptive et analytique du site ;
  • L’évaluation de la valeur patrimoniale ;
  • La définition des objectifs ;
  • La réalisation et l’évaluation des opérations.

La rédaction d’un plan de gestion est le préalable indispensable. Il liste les actions nécessaires à la conservation des milieux naturels. Ce plan de gestion permet d’assurer une continuité et une cohérence de la gestion dans l’espace et le temps. C’est un document de référence pour la mise en œuvre des travaux car il précise les modalités techniques d’intervention.

Acteurs

Des agriculteurs, des propriétaires privés, des collectivités locales qui souhaitent avoir des conseils pratiques et techniques pour remettre en état leurs sites dans un souci de préservation de la biodiversité.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA