Archive de l’étiquette étude

ParMarina Leonetti

Adour Garonne novembre 2017: « Les zones humides n’ont plus de secret en Ariège »

L’inventaire a été mené de façon systématique sur tout le département grâce au travail complémentaire du Parc Naturel Régional (PNR) et l’Association des naturalistes Ariégeois (ANA). Les données respectant la méthodologie d’Adour-Garonne ont été intégrées dans la Système d’Information sur l’Eau (SIE). Chaque commune dispose ainsi d’une carte précise des zones humides de son territoire. De là à systématiser leur prise en compte dans les projets pouvant les impacter, il n’y a qu’un pas… Autant de situations où il faut, au préalable, s’enquérir de la présence des zones humides et de la manière de les préserver. Ce sont donc tous les acteurs potentiels qu’il faut arriver à informer.

Pour voir l’article complet, cliquez ici.

Pour plus d’information, vous pouvez aller sur la page de la CAT 

ParMarina Leonetti

A la recherche du Busard St-Martin !

Dans le but d’améliorer la connaissance sur le Busard Saint-Martin, nous initions des prospections à la recherche de leurs dortoirs hivernaux.
Ces rapaces plutôt solitaires à la belle saison se regroupent en hiver pour passer la nuit.
Les premières recherches auront lieu dans la plaine à l’Est de Pamiers.
Ces prospections prendront part le mardi soir – au départ du parking du Norauto à Verniolle vers 17h.
Afin de participer et s’informer sur d’éventuelles modifications, contacter Thomas Cuypers (thomas.c@ariegenature.fr – 06.81.92.65.33).
Débutants et expérimentés sont tous bienvenus.
De nombreux autres oiseaux pourront être observés !

ParMarina Leonetti

Sortie des 23&24.09.17 : La migration postnuptiale des oiseaux

C’est sous une météo clémente que s’est déroulé le week-end d’observation de la migration au col de Larnat. Alors que les Pyrénées étaient bouchées les jours précédents, nous avons pu bénéficier d’un petit « déblocage » la journée du samedi, ce qui nous a amenés à observer certaines espèces (éperviers et circaètes notamment) dans des effectifs notables.

Voici la liste des oiseaux en migration que nous avons observés :
Pipit des arbres (Anthrus trivialis) : 7
Bergeronnette printanière (Motacilla flava) : 38
Bergeronnette grise (Motacilla alba) : 3
Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) : 5
Pipit farlouse (Anthus pratensis) : 22
Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) : 8
Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) : 35
Mésange noire (Periparus ater) : 20
Hirondelle rustique (Hirundo rustica) : 13500
Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) : 7500
Epervier d’Europe (Accipiter nisus) : 107 (dont 85 le samedi)
Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) : 88 (dont 70 le samedi)
Buse variable (Buteo buteo) : 20
Busard des roseaux (Circus aeruginosus) : 27
Bondrée apivore (Pernis apivorus) : 35
Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) : 2
Milan royal (Milvus milvus) : 13
Faucon hobereau (Falco subbeto) : 5
Faucon pèlerin (Falco peregrinus) : 1
Pigeon colombin (Columba oenas) : 2

J’en profite ici pour remercier tous les observateurs qui sont passés sur le spot donner un coup de main et profiter du spectacle.

                        Sylvain REYT

 

Vous pouvez retrouver ce compte rendu en format PDF ici.

ParMarina Leonetti

Sortie du 21.08.17 : Découverte et prospection de l’Azuré des mouillères

            Alexis Calard, chargé de mission à l’Ana, a pris son lundi pour nous parler de l’Azuré des mouillères (Maculinea alcon). Nous étions 8 à chasser les papillons à l’aide de nos filets.

            La recherche d’œufs a été très fructueuse et nous avons pu voir que ce papillon est très fragile et dépend beaucoup de l’environnement qui l’entoure : milieux naturels, espèce hôte (Gentiane pneumonanthe) ainsi que d’une espèce de fourmis qui lui permet d’assurer son cycle biologique.

            Nous n’avons pas eu la chance de voir le papillon tant recherché mais certaines espèces nous ont quand même montré leur beauté : le Tabac d’Espagne (Argynnis paphia), la Carte géographique (Araschnia levana) ou encore le Petit Sylvain (Ladoga camilla).

            Merci à Alexis d’avoir également pris du temps pour nous confectionner un petit jeu basé sur le cycle biologique de cet Azuré.

 

Marina LEONETTI

ParMarina Leonetti

Sortie du 24.08.17 : Rendez-vous des cîmes : le Desman des Pyrénées – Refuge des Estagnous

Après quelques heures de marche et de prospection du Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus), nous voilà enfin arrivés au superbe refuge des Estagnous. Quelle vue !

Après un bon repas bien mérité, nous sommes une trentaine de personnes attentives aux moindres paroles de Vincent LACAZE qui nous raconte la vie de cet étrange petit animal. Nous découvrons son anatomie, son comportement mais également le manque de connaissances des scientifiques sur cette espèce. Le Desman des Pyrénées est difficilement observable : il est très rapide et discret. D’humeur plutôt nocturne, il est rare de l’apercevoir au détour d’un cours d’eau.

Rendez-vous au pays des rêves en compagnie du Desman des Pyrénées !

Plus d’informations : http://www.desman-life.fr 

pti logo_final_life_desmanMarina LEONETTI

ParMarina Leonetti

Sortie du 17.08.17 : Rendez-vous des cîmes : le Desman des Pyrénées – Refuge du Chioula

Rendez-vous au refuge du Chioula à 19h pour un bon repas convivial !

Le ventre bien rempli, une vingtaine de personnes (dont la moitié d’enfants très intéressés par l’étrange animal !) est restée pour assister à l’animation de Vincent LACAZE et Léa de SAUVERZAC sur le fameux « rat trompette ». Nous découvrons son anatomie, son comportement mais également le manque de connaissances des scientifique sur cette espèce. Le Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus) est difficilement observable : il est très rapide et discret. D’humeur plutôt nocturne, il est rare de l’apercevoir au détour d’un cours d’eau.

Nous voilà partis pour une bonne nuit en compagnie du Desman des Pyrénées.

Plus d’informations : http://www.desman-life.frpti logo_final_life_desman

Marina LEONETTI

ParJulien Vergne

Liste des Oiseaux d’Ariège – Version 2017

La présente liste recense l’ensemble des espèces d’oiseaux sauvages observées dans le département de l’Ariège au 1er juillet 2017.
Cette liste s’appuie sur les informations collectées dans les différentes bases de données couvrant tout ou partie du territoire de l’Ariège (SICEN – Association des Naturalistes de l’Ariège, BAZNAT – Nature Midi Pyrénées, BBD – Amis du Domaine des Oiseaux) ainsi que sur les données historiques disponibles dans différents ouvrages.
Réalisée sur le modèle de la dernière Liste des Oiseaux du Paléarctique occidental (Commission de l’Avifaune Française, 2011), cette liste reprend donc les catégories A, B, C, D et E (voir signification de chacune de ces catégories) adaptées à l’Ariège, ainsi que les statuts nicheur, migrateur et hivernant pour la même échelle géographique. Seules les espèces des catégories A, B et C font partie de la liste officielle des oiseaux d’Ariège.
Les sous-espèces apparaissant dans cette liste sont annotées d’un astérisque et présentées sous forme trinominale, exemple : Bergeronnette de Yarrell * Motacilla alba yarrelli.
Au total, la liste de l’avifaune ariègeoise comporte aujourd’hui 305 espèces.

Etienne COLLIAT & Sylvain REYT
Association des Naturalistes de l’Ariège

 

Liste des oiseaux nicheurs d’Ariège – 2017

ParMarina Leonetti

Juillet/août 2017 : La gentiane jaune

Gentiane-jaune-CatherinePas vraiment d’avis de recherche sous la forme habituelle de l’ANA pour cet été, mais nous relayons un projet mis en place par le Conservatoire Botanique Naturel des Pyrénées et de Midi-Pyrénées 
En effet, cette année, le CBNPMP lance un inventaire participatif de la Gentiane jaune.

Plante sauvage de montagne, la Gentiane jaune (Gentiana lutea L.) a de nombreuses propriétés qui ont fait sa renommée en médecine populaire. Les Pyrénéens connaissent son amertume « qui fait du bien ». La Gentiane jaune met du temps à pousser et à se reproduire (elle peut vivre 60 ans), or sa racine est aujourd’hui abondamment cueillie pour l’industrie (liquoristerie, pharmacie, alimentation). Des enjeux de conservation apparaissent ! 
Pour participer à l’inventaire, rendez-vous sur le site dédié www.gentianejaune.fr
En plus de l’inventaire de la Gentiane jaune, nous faisons appel à votre curiosité, votre motivation et votre passion pour la nature d’Ariège pour vous lancer à la recherche de la Gentiane de Burser (Gentiana burseri Lapeyr.) et noter vos observations de ces 2 plantes sur le site de saisie de données de l’ANA (http://saisie.ariegenature.fr/) !

Pour ces deux plantes, les confusions lors de la déterminations sont possibles. Vous trouverez dans les fichiers joints et sur les liens suivants :
Gentiane jaune :
http://www.botaniste-en-herbe.net/liste/09/ariege/noms-francais/fiche-fleur/330/gentiane-jaune.html
Gentiane de Burser :
http://www.botaniste-en-herbe.net/liste/09/ariege/noms-francais/fiche-fleur/329/gentiane-de-burser.html
ParMarina Leonetti

Valorisons les « breilhs » des berges de nos rivières

Le syndicat du bassin Hers (SBGH) a réuni, récemment, dans la salle Paul-Dardier, un grand nombre de partenaires pour le lancement d’une étude visant la restauration des espaces forestiers appelés « breilhs ».
breilhs 001

ParMarina Leonetti

Poster : Caractérisation des habitats des amphibiens d’Ariège par analyses spatiales

Poster sur la caractérisation des habitats des amphibiens d’Ariège  par analyses spatiales.