Archive de l’étiquette reptile

ParMarina Leonetti

Espèces patrimoniales : amélioration de la connaissance en Ariège du Lézard ocellé et du Seps strié

RF_Lez-ocelle

Contexte et objectifs :

Le Lézard ocellé et le Seps strié sont deux espèces à affinité méditerranéenne, affectionnant particulièrement les milieux ouverts, avec un taux de roches affleurântes important (pour le Lézard ocellé) et une végétation plutôt dense pour le Seps strié. Ces affinités écologiques font qu’il est possible de rencontrer ses deux espèces sur les mêmes milieux.

En Ariège, la localisation des prospections a été basée sur une photo-interprétation des milieux paraissant favorable au Lézard ocellé. Bien souvent les prospections se sont avérées négatives pour cette dernière espèces mais positives pour le Seps strié.

Ces deux sauriens sont très discrets, et ce phénomène est accentué lorsque nous nous situons dans des populations relictuelles et/ou en limite d’aires de répartition, ce qui est certainement le cas du département ariégeois. Les découvertes réalisées par les naturalistes cette dernière décennie en Ariège, démontre une répartition passée du Lézard ocellé sur toute la chaine du Plantaurel et des Petites Pyrénées. La progression de cette population vers l’ouest se serait arrêtée faute d’habitats favorables.

La déprise du milieu agricole provoque inexorablement la fermeture des milieux. Les habitats des espèces typiques des milieux ouverts sont de plus en plus réduits en termes de superficie et par conséquent déconnectés entre eux. Cette dernière information a pour conséquence d’isoler les populations entres elles, provocant un épuisement génétique pour les populations reliques.

Le Lézard ocellé est une espèce classée « Vulnérable » (VU) sur la liste rouge nationale. En effet, la situation est très préoccupante et un déclin brutal de populations continentales est enregistré depuis peu (Cheylan & Grillet 2004). Par ailleurs cette espèce bénéficie depuis peu d’un Plan National d’Action (PNA en faveur du Lézard ocellé).

Pour le Seps strié, plus abondant et moins vulnérable dans son aire de répartition, il est classé en « préoccupation mineure » (LC) sur la liste rouge nationale. Cependant la fermeture accélérée des milieux due à la déprise agricole, risque fortement d’impacter les effectifs. Les populations isolées doivent cependant être considérées comment très vulnérables et probablement au bord de l’extinction (Cheylan, Pottier, Grillet & Grisser 2012).

L’Ariège possède donc des populations de ces deux espèces qui semblent non seulement déconnectées des populations purement méditerranéennes, mais aussi déconnectées entres elles, faute d’un manque de corridors favorables.

Les objectifs de cette étude permettront de mieux connaître la répartition de ces espèces à l’échelle départementale. Ainsi nous pourrons appréhender le degré de connexion ou déconnexion de ces espèces, en visualisant physiquement les corridors écologiques et les parcelles où les espèces sont présentes. De ces précédents objectifs découleront l’élaboration d’une stratégie de gestion conservatoire adaptée pouvant être engagée dans un futur proche.
Bien sûr les résultats de cette étude seront harmonisés à l’échelle régionale avec la coordination des actions du PNA en faveur du Lézard ocellé.

Ce document est téléchargeable en PDF ici.

ParAdmin Site Ana

15/05 : Pech de Montgaillard

Le dimanche 15 mai 2016, Olivier Buisson et 8 adhérents ont passé une journée autour du Pech de Montgaillard. Au programme : identification et observation botanique et herpétologique.

 

Liste des plantes observées :

  • Laîche pendante (Carex pendula) (portant épis mâles et femelles)
  • Reine des prés (Filipendula ulmaria)
  • Prêle élevée (Equisetum telmateia)
  • Gremil bleu-pourpre (Buglossoides purpurocaerulea = Lithospermum purpurocaeruleum)
  • Tamier commun (herbe aux femmes battues) (Tamus communis)
  • Géranium noueux (Geranium nodosum)
  • Herbe à robert (Geranium robertianum)
  • Rumex oseille (Rumex sp)
  • Mousse aquatique (Fontinalis antipyretica)
  • Eupatoire à feuilles de chanvre (Eupatorium cannabinum)
  • Salicaire (Lythrum salicaria)
  • Gaillet croisette (Cruciata laevipes)
  • Baguenaudier (Colutea arborescens) ou coronille emerus (Hippocrepis emerus) ?
  • Euphorbe velue (Euphorbia villosa)
  • Euphorbe des bois (Euphorbia amygdaloides purpurea)
  • Feuilles de colchiques (Colchicum autumnale)
  • Céphalanthère à longues feuilles (Cephalantera longifolia)
  • Céphalanthère de Damas (Cephalantera damasonium)
  • Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis)
  • Orchis pourpre (Orchis purpurea)
  • Orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora)
  • Orchis homme pendu (Orchis anthropophora)
  • Sérapias en langue (Serapias lingua)
  • Serapias à labelle allongé (Serapias vomeracea)
  • Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum)
  • Ophrys bécasse (Ophrys scolopax)
  • Ophrys mouche (Ophrys insectifera)
  • Ophrys sillonné (Ophrys sulcata)
  • Orchis male (Orchis mascula)
  • Orchis brulé (Neotinea ustulata)
  • Orchis de Fuchs (Dactylorhiza fuchsi)
  • Orobanche (Orobanche sp)
  • Chlore perfoliée (Blackstonia perfoliata)
  • Lotier maritime (Lotus maritimus)
  • Carex glauque(Carex flacca)
  • Petit rhinante (Rhinantus minor)
  • Sainfoin (Onobrychis sp.)
  • Lin à feuilles étroites (Linum tenuifolium)
  • Lin de Narbonne (Linum narbonense)
  • Brunelle à grandes fleurs (Brunella grandiflora)
  • Ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum)
  • Ophioglosse vulgaire (Ophioglossum vulgare)
  • Garance voyageuse (Rubia peregrina)
  • Sanicle d’europe (Sanicula europaea)
  • Consoude tubéreuse (Symphytum tuberosum)
  • Rorippe des Pyrénées (Rorippa pyrenaica)
  • Rouvet (Osyris alba)
  • Phalangère à fleurs de lys (Anthericum liliago)
  • Station d’iris à feuilles de graminées (pas encore fleuris) (Iris graminea)
  • Fritillaire des Pyrénées (Fritillaria nigra)
  • Gentiane de l’écluse (Gentiana clusii)
  • Globulaire rampante (Globularia repens)
  • Globulaire à tige nue (Globularia nudicaulis)
  • Globulaire de Foix (Globularia fuxeensis)
  • Globulaire ponctuée (Globularia vulgaris)
  • Lavande papillon (Lavandula stoechas)
  • Érine des alpes (Erinus alpinus)
  • Seneçon de Gérard (Senecio doronicum gerardii) – et non pas inule comme supposé
  • Viorne lantane (Viburnus lantana)
  • Amélanchier (Amelanchier ovalis)
  • Mélite à feuilles de mélisse (Melittis melissophyllum)
  • Géranium sanguin (Geranium sanguineum)
  • Catananche bleue (Catanache caerulea)
  • Muscari à toupet (Muscari comosum)
  • Hellébore vert (Helleborus viridis)
  • Hellébore fétide (Helleborus foetidus)
  • Valériane officinale (Valeriana officinalis)
  • Anthyllis des montagne (Anthyllis montana)
  • Anthyllis vulnéraire (des Pyrénées sous-espèce boscii ?)
  • Trèfle bitumineux = psoralée bitumineuse (Bituminaria bituminosa) – plante sentant le goudron
  • Iris des marais (Iris pseudacorus)

Les observations herpétologiques :

  • Lézard vert (Lacerta bilineata)
  • Lézard des murailles (Podarcis muralis
  • Lézard catalan (Podarcis liolepis cebennensis)
  • Vipère aspic (Vipera aspis zinnikeri)  3 spécimens
  • Couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus)  1 spécimen 1m de long
  • Tritons marbrés (Triturus marmoratusen) phase aquatique (reproduction)
  • Tritons palmés (Lissotriton helveticusidem)
  • Têtards (Pélodyte ponctué)
  • Reste de ponte de crapaud accoucheur (Alytes obstetricans)
  • Larves de salamandre tachetée (Salamandra salamandra terrestris)

Les insectes aquatiques :

  • Nèpe cendrée (Nepa cinerea) punaise aquatique
  • Notonecte (Notonecta glauca) punaise aquatique

Autres insectes :

  •  « Crachat de coucou  » appelé cicadelle écumeuse (Philaenus spumarius)

Les oiseaux :

  • Vautour percnoptère (Neophron percnopterus)

Les Mammifères :

  • Chevreuil (Capreolus capreolus)
  • « pot » à crottes de blaireau 
ParJulien Vergne

Octobre/novembre 2015 : Inventaire des points noirs routiers en Ariège

avis de recherche points noirsVoici un numéro spécial de l’avis de recherche !

Pour cet automne, nous souhaitons connaitre les points noirs routiers en Ariège, en terme de mortalité pour la faune sauvage. Nous faisons appel à votre curiosité, votre motivation et votre passion pour la nature d’Ariège pour avoir les yeux grands ouverts au bord des routes, à pied, à vélo ou en voiture (à télécharger ci dessous).

Merci d’avance pour vos contributions, bonnes prospections et à bientôt!

Télécharger l’image

Alexis CALARD, Chargé de mission

ParJulien Vergne

Les serpents d’Ariège

Elodie Courtois, chercheuse herpétologue au CNRS de Moulis, nous invite à nous faufiler aux milieux des hautes herbes et des croyances pour découvrir ces reptiles

ParJulien Vergne

« De la puce à l’oreille », émissions de radio de l’Ana

« De la puce à l’oreille » est une série d’émissions de radio sur différentes thématiques nature en Ariège, en partenariats avec quelques radios locales, réalisée avec le concours financier de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, la Région Midi Pyrénées et l’Europe avec le FEDER.

Liste des émissions à écouter en ligne

Sur Radio transparence, les émissions seront diffusées les lundi à 19h00 et mercredi à 14h00, une semaine sur deux, comme suit :

Fréquences radio Transparence : 93.7 en Ariège et tout autour, 93.6 en Vallées d’Ax, 95 à Pamiers, 107 à Foix, 88.9 à la Bastide de Sérou

Sur Radio Couserans (RDC), les émissions seront diffusées les mardi à 13h00 et jeudi à 20h00, une semaine sur deux, comme suit :

Fréquences RDC : 94.7 FM Saint-Girons, Bas-Salat, 90.7 FM Bas-Salat et Comminges, 105.2 FM Castillon, Sentein, Saint-Lary, 99.2 FM Aulus les Bains, Couflens-Salau, Ercé, Oust, Sentenac d’Oust, Seix, Soueix, Ustou-Guzet, Massat, Aleu, Biert, Soulan, Boussenac, Le Port.

ParJulien Vergne

Le Peuple des Falaises en ligne

Le contenu du DVD-rom « Le Peuple des Falaises » est désormais en ligne!

« Le Peuple des Falaises » est un outil pour sensibiliser les grimpeurs à la biodiversité des falaises.

Cet outil, sous forme de DVD-rom, comprend : 

– le teaser du DVD : dailymotion, youtube


– un film de 20 minutes présentant la biodiversité des falaises en lien avec l’escalade : dailymotion, youtube


le témoignage d’un grimpeur sur le lien entre la biodiversité rupestre et la pratique de l’escalade
le témoignage d’un naturaliste sur le lien entre la biodiversité rupestre et la pratique de l’escalade
une carte des principaux sites naturels d’escalade en Ariège


un livret présentant une quarantaine d’espèces animales et végétales ainsi qu’une démarche partenariale et une gestion concertée de sites à forts enjeux sportifs et naturalistes

Le festival EXPLOS, l’ADT 09, la DDCSPP 09, la DRJSCS Midi-Pyrénées, le CD FFME 09 et plusieurs grimpeurs professionnels sont partenaires de ce projet.
Les fondations Petzl, Nicolas Hulot et Nature & Découvertes, la DREAL Midi-Pyrénées et le Conseil Régional de Midi-Pyrénées sont financeurs.