Archive de l’étiquette végétation

ParYannick Porcheron

La Dépêche du Midi du 14 Juillet 2018 : « Apprenez à reconnaître l’ambroisie, cette plante hautement allergène »

Pour la journée internationale de l’ambroisie, Fabienne Bernard, de l’Association des naturalistes de l’Ariège (Ana), est venue sous la halle avec des panneaux d’exposition afin de mieux faire connaître cette plante et comprendre le danger qu’elle représente.

Pour empêcher son expansion, une action commune s’impose, nécessitant une information à grande échelle afin d’alerter le public. Cette plante, dont il existe deux variétés, celle à feuille d’armoise et la trifide, est hautement allergène.

On la trouve dans toute la France et en Ariège depuis trois ans, où elle est encore peu connue du grand public. Elle provoque, particulièrement au moment de sa floraison, des symptômes sévères : rhume des foins, conjonctivite, asthme, urticaire, eczéma… Ce qui a amené l’Agence régionale de la santé (ARS) à la classer «espèce nuisible» et à coordonner des actions de surveillance et de lutte intensive pour les gros problèmes sanitaires qu’elle provoque.

Au niveau de l’agriculture, sa présence envahissante est une menace pour les cultures, car l’ambroisie ne supporte pas la concurrence. Il est impératif de procéder à l’arrachage de cette plante. Mais d’abord il faut savoir la localiser.

Hervé Duval, référent bénévole de l’Ana, a prospecté dans le département et l’a recensée particulièrement tout le long de l’Hers, au bord des axes routiers, des lieux qui véhiculent son pollen, mais elle commence à s’étendre un peu partout.

Les mairies ont été informées et sont invitées à trouver un référent (27 à ce jour en Ariège) auprès duquel chaque habitant pourra signaler le lieu d’implantation de la plante et être conseillé pour procéder à son arrachage, de préférence avant la floraison afin de limiter sa progression.

Renseignements : fabienne.b@ariegenature.fr et www.ambroisie.info.

ParYannick Porcheron

La dépêche du midi du 15 Juin 2018 : Ce samedi, la deuxième journée écocitoyenne

L’ANA (Association des naturalistes ariégeois) et le conseil municipal remercient les bénévoles qui ont participé à la première journée écocitoyenne, destinée à l’arrachage de la renouée du Japon… qui repousse très vite.

Merci de bien vouloir vous inscrire au secrétariat de mairie, tél. 05 61 96 34 33.

ParYannick Porcheron

La dépêche du midi du 2 Juin 2018 : Promenons-nous dans les jardins…

Après la projection du film «Zéro phyto 100 % bio» hier soir à l’Estive, les journées dédiées aux «rendez-vous aux jardins» se poursuivent aujourd’hui et demain à Foix.

Aujourd’hui et demain, plusieurs jardins sont ouverts au public : celui de la préfecture, les jardins partagés du Courbet (aujourd’hui, sous réserve) et familiaux de la route de l’Herm (demain, sous réserve), ainsi que le jardin particulier de Mme Martin, au 6 avenue de Barcelone, où elle présente son potager ornemental et échange des boutures (les deux jours, de 14 heures à 18 heures). Le rucher de Montgauzy propose aujourd’hui comme demain à) 14 heures une animation sur la vie des abeilles (inscription au 06 70 49 09 73). Des films sont également projetés aujourd’hui et demain à 17 heures et 21 heures à l’Estive. Enfin, depuis hier et jusqu’au 30 juin, l’association des naturalistes de l’Ariège a mis en place un rallye nature à Foix, avec 10 épreuves enrichissantes et amusantes. Le départ se déroule à l’office de tourisme.

Notons que des événements spéciaux sont organisés uniquement sur une des deux journées. Aujourd’hui, un village associatif est programmé de 9 heures à 17 heures sous la halle aux grains. Avec de bons moments en perspective, notamment avec des clowns, qui déambuleront de 13 h 30 à 16 h 30.

Demain, à 9 heures, partons à la découverte ethnobotanique des terrasses du Pech (inscription au 06 70 49 09 73). Puis, l’après-midi, dès 14 heures, c’est parti pour une balade sur les plantes sauvages à voir à Foix (inscription au 07 80 01 35 57).

ParYannick Porcheron

La Gazette Ariégeoise du 25 Mai 2018 : Rendez-vous aux jardins, le 1er et 2 Juin

ParYannick Porcheron

La Dépêche du Midi du 25 mai 2018 : Sortie naturaliste en forêt avec le PAH

Dans le cadre des «Décalés» en Pays d’art et d’histoire, Julien Vergne, chargé de mission patrimoine naturel pour l’Association des naturalistes de l’Ariège, vous invite à porter un autre regard sur notre environnement et à découvrir la forêt de façon ludique et sensorielle. Une balade en forêt pour apprendre à reconnaître les arbres qui la peuplent, récolter ce qu’elle nous offre de plus beau et fabriquer objets et instruments de musique. Matériel à prévoir : couteau bien affûté, ficelles. Et pour terminer cette journée, quoi de plus féerique que de laisser virevolter notre imaginaire au son des percussions et des mots rythmés d’une conteuse ? Le duo Des monts et merveilles vous invite à un autre voyage…

La manifestation est organisée en partenariat avec le Pays d’art et d’histoire, l’Association des naturalistes de l’Ariège et l’association de randonneurs Empreintes.

Rendez-vous le 26 mai, à 10 heures, à la halle de Barrineuf. Tarif visite : 3 €. Prévoir des chaussures de marche. Pique-nique tiré du sac. Inscription obligatoire : julien.v@ariegenature.fr Tél. 05 61 65 80 54.

La Dépêche du Midi, le 25 Mai 2018

ParYannick Porcheron

Journée écocitoyenne sur les berges de l’Artillac

Samedi, la fédération de pêche de l’Ariège, l’Association des naturalistes de l’Ariège et le conseil municipal invitent la population à une journée écocitoyenne, destinée à l’arrachage de la renouée du Japon. En effet, cette plante exotique nuisible envahit depuis plusieurs années les berges de l’Artillac et maintenant le pré du Martinet. Cette expansion représente diverses menaces telles que la perte de la biodiversité, l’instabilité des berges ou encore l’absence de pâturages. C’est pourquoi aujourd’hui ce chantier participatif est proposé.

Le programme de la journée. À 9 h 30, accueil des participants à la mairie autour d’un café et des croissants ; à 10 heures, début des travaux par groupes ; à 12 h 30, repas offert sur l’aire de pique-nique ; à 14 heures, reprise des travaux.

Pensez à vous munir de gants de jardin, chaussures et tenue adéquates et petit matériel de jardinier si vous avez.

Inscriptions au secrétariat de la mairie, tél. 05 61 96 34 33 ou mairie.castelnau-durban@orange.fr

À noter qu’en cas de pluie la journée sera reportée. Le collectif d’organisation remercie d’avance toutes les personnes qui seront bénévoles.

ParMarina Leonetti

Livret de 10 plantes exotiques envahissantes en Occitanie

Livret réalisé dans le cadre de nos actions sur les plantes exotiques envahissantes, avec les CPIE Bigorre Pyrénées, Quercy Garonne,  Bassin de Thau et le CBNPMP

Livret en PDF

ParMarina Leonetti

Sortie du 21.08.17 : Découverte et prospection de l’Azuré des mouillères

            Alexis Calard, chargé de mission à l’Ana, a pris son lundi pour nous parler de l’Azuré des mouillères (Maculinea alcon). Nous étions 8 à chasser les papillons à l’aide de nos filets.

            La recherche d’œufs a été très fructueuse et nous avons pu voir que ce papillon est très fragile et dépend beaucoup de l’environnement qui l’entoure : milieux naturels, espèce hôte (Gentiane pneumonanthe) ainsi que d’une espèce de fourmis qui lui permet d’assurer son cycle biologique.

            Nous n’avons pas eu la chance de voir le papillon tant recherché mais certaines espèces nous ont quand même montré leur beauté : le Tabac d’Espagne (Argynnis paphia), la Carte géographique (Araschnia levana) ou encore le Petit Sylvain (Ladoga camilla).

            Merci à Alexis d’avoir également pris du temps pour nous confectionner un petit jeu basé sur le cycle biologique de cet Azuré.

 

Marina LEONETTI

ParMarina Leonetti

Juillet/août 2017 : La gentiane jaune

Gentiane-jaune-CatherinePas vraiment d’avis de recherche sous la forme habituelle de l’ANA pour cet été, mais nous relayons un projet mis en place par le Conservatoire Botanique Naturel des Pyrénées et de Midi-Pyrénées 
En effet, cette année, le CBNPMP lance un inventaire participatif de la Gentiane jaune.

Plante sauvage de montagne, la Gentiane jaune (Gentiana lutea L.) a de nombreuses propriétés qui ont fait sa renommée en médecine populaire. Les Pyrénéens connaissent son amertume « qui fait du bien ». La Gentiane jaune met du temps à pousser et à se reproduire (elle peut vivre 60 ans), or sa racine est aujourd’hui abondamment cueillie pour l’industrie (liquoristerie, pharmacie, alimentation). Des enjeux de conservation apparaissent ! 
Pour participer à l’inventaire, rendez-vous sur le site dédié www.gentianejaune.fr
En plus de l’inventaire de la Gentiane jaune, nous faisons appel à votre curiosité, votre motivation et votre passion pour la nature d’Ariège pour vous lancer à la recherche de la Gentiane de Burser (Gentiana burseri Lapeyr.) et noter vos observations de ces 2 plantes sur le site de saisie de données de l’ANA (http://saisie.ariegenature.fr/) !

Pour ces deux plantes, les confusions lors de la déterminations sont possibles. Vous trouverez dans les fichiers joints et sur les liens suivants :
Gentiane jaune :
http://www.botaniste-en-herbe.net/liste/09/ariege/noms-francais/fiche-fleur/330/gentiane-jaune.html
Gentiane de Burser :
http://www.botaniste-en-herbe.net/liste/09/ariege/noms-francais/fiche-fleur/329/gentiane-de-burser.html
ParMarina Leonetti

Poster : Caractérisation des habitats des amphibiens d’Ariège par analyses spatiales

Poster sur la caractérisation des habitats des amphibiens d’Ariège  par analyses spatiales.